Programme Eau Potable pour la Population des Grands Lacs (PEPP)

Projet terminé

Le Programme Eau Potable pour la Population des Grands Lacs (PEPP) réalisera la construction et la réhabilitation de 32 adductions d’eau potable pour une population d’environ 360'000 bénéficiaires directs. Un accent particulier sera mis sur les mécanismes de gestion durable, maintenance et tarification, la participation communautaire et en particulier celle des femmes. La promotion de la santé visera la diffusion de bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement et la sensibilisation à l’eau comme bien précieux.

Pays/région Thème Période Budget
Grands Lacs
Autre
Eau
Santé
Secteur non spécifié
Eau potable et Services d'assainissement de base (WASH) (til 2016)
Assainissement d'eau
Maladies infectieuses
Politique du secteur de l’eau
01.11.2011 - 31.03.2019
CHF 18'020'964
Contexte

Dans la région des Grands Lacs, les statistiques démontrent que malgré une ressource en eau abondante, l’accès à de l’eau potable et sûr est un grand défi. Les maladies dues à la consommation d’une eau insalubre, à l’absence de latrines ou de système d’assainissement sont parmi les 10 premières causes de morbidité et mortalité en particulier chez les groupes vulnérables (les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et les personnes âgées).

Objectifs

La santé et les conditions de vie des populations dans les zones d’interventions s’améliorent grâce à un accès durale et abordable à l’eau potable et à de meilleures pratiques d’hygiène et d’assainissement.

Groupes cibles

Population (environ 360’000 de personnes) dans le milieu rural et périurbain : habitats dispersés sur les collines, villages, institutions publiques (écoles, centres de santé, marchés). Zone d’intervention : Province de Ngozi au Burundi, Province du Sud Kivu en RD Congo, 2 Districts de la Province de l’Ouest au Rwanda.

Effets à moyen terme
  1. Environ 360’000 personnes en milieu rural et périurbain bénéficient d’une amélioration durable de leur accès à l’eau potable ;
  2. Les 32 infrastructures hydrauliques réalisées sont gérées de manière durable et équitable ;
  3. Les communautés bénéficiaires adoptent des bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissment ainsi qu’une utilisation rationnelle de l’eau ;
  4. Une plateforme régionale permet de valoriser les meilleures pratiques et de les relayer dans le dialogue politique sectoriel.

 

Résultats

Principaux résultats antérieurs:  

La première étape préparatoire a permis d’identifier 32 projets d’une longueur d’à peu près 500 km, et de prioriser 2 adductions pilotes par pays qui seront réalisées en 2013. Des premières données de baseline ont ainsi pu être collectées pour chacune des adductions, notamment la mesure des débits des sources, le profil des bénéficiaires (population et institutions). Ces paramètres ont guidé la sélection des adductions présentant le meilleur potentiel en termes de quantité et de qualité d’eau et d’investissement par bénéficiaire. De plus, le premier programme d’Eau et d’Assainissement dans les Grands Lacs (0.5%) a notamment démontré l’importance i) d`intégrer les utilisateurs dès le début de la phase de conception pour garantir l’appropriation des ouvrages, ii) de renforcer les réflexions et modalités de gestion et maintenance et iii) de renforcer la supervision pour assurer la qualité des matériaux et des constructions.


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisation suisse à but non lucratif
  • SDC Field Office
  • SKAT Foundation
  • Consortium SKAT consulting Ltd - Swiss TPH


Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   18'020'964 Budget suisse déjà attribué CHF   18'062'648
Phases du projet

Phase 1 01.11.2011 - 31.03.2019   (Completed)