Promotion des mutuelles de santé au Tchad


Au Tchad moins de 25% de la population a accès à des services de santé de base insuffisants et de faible qualité. Afin de faciliter l’accès financier des populations aux soins, la DDC soutient le développement d’un réseau de mutuelles de santé au sud du pays. Quelques 150.000 personnes auront accès à des services de santé de qualité et les bases d’une mise à l’échelle nationale des mutuelles seront établies. La DDC contribuera ainsi à la réalisation de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) au Tchad.

Land/Region Thema Periode Budget
Tschad
Gesundheit
Primäre Gesundheitsversorgung
Stärkung der Gesundheitssysteme
Reproduktive Gesundheit & Rechte
01.07.2016 - 31.12.2019
CHF 2'250'000
Hintergrund

Les indicateurs de santé au Tchad sont préoccupants: sur mille femmes, dix meurent chaque année d’une grossesse ou d’un accouchement et un enfant sur cinq meurt avant l’âge de cinq ans. Les services sont insuffisants et le nombre de personnel qualifié largement en dessous des normes de l'OMS, en particulier dans les zones rurales. La moitié de la population est à plus de 10 km d’un centre de santé, le transport et les médicaments sont chers, l’accès souvent coupé en saison des pluies. Pour répondre à ces défis, le Tchad a élaboré plusieurs documents de politique sanitaire, et notamment une « Stratégie Nationale de Couverture Sanitaire Universelle » (CSU). Celle-ci prévoit de « développer des mécanismes contre les risques financiers », en particulier des mutuelles de santé et à plus long terme une assurance maladie obligatoire. La DDC contribue à la CSU en développant un mouvement de mutuelles de santé au Tchad. Grace aux mutuelles, les soins de base sont aussi à la portée de familles à revenu bas ou irrégulier, ce qui contribue à une meilleure santé.

Ziele

Améliorer l’accessibilité financière des populations des secteurs informels et ruraux aux soins de santé de qualité et contribuer à la mise en œuvre de la Couverture Sanitaire Universelle adoptée par le Tchad.

Zielgruppen
  • 150’000 personnes du secteur informel et agricole sont membres des mutuelles et en bénéficient directement.
  • Les indigents bénéficient d’une meilleure prise en charge grâce aux fonds de soutien mis en place.
  • La meilleure qualité de l’offre de soins profite à toute la population des zones appuyées, estimée à 550'000 personnes.
Mittelfristige Wirkungen
  • Les mutuelles de santé sont mieux structurées et techniquement autonomes pour assurer  leur développement dans les districts sanitaires.
  • Les agents de santé participent à la promotion des mutuelles de santé et contribuent à assurer leur viabilité financière en améliorant la qualité technique des soins qu’ils prodiguent.
  • Le Gouvernement s’approprie la dynamique de promotion des mutuelles, assure son rôle de leadership et renforce ses appuis institutionnels et financiers.
  • Le Centre de Promotion et de Gestion (CPG) a démontré sa capacité à s’autonomiser et à contribuer à une meilleure articulation avec d’autres mécanismes de financement.
Resultate

Erwartete Resultate:  

  • Les organes de mutuelles de district sont renforcés et jouent efficacement leur rôle dans la promotion et le développement des mutuelles en s’appuyant sur les organisations féminines.
  • Les communautés connaissent l’importance des mutuelles et s’approprient le mouvement mutualiste.
  • Les ONG et associations féminines locales dans les districts intègrent la promotion des mutuelles dans leurs programmes.
  • Les agents de santé rationalisent leurs prescriptions et appuient la promotion des mutuelles à travers les primes de performance thérapeutique.
  • L’appui institutionnel et le plaidoyer pour les mutuelles de santé sont réalisés par le niveau central du Ministère de la Santé.
  • Les services déconcentrés apportent un appui institutionnel aux mutuelles de district et sections.
  • Le Centre de Promotion et Gestion dispose d’un statut juridique et des compétences techniques pour accompagner le passage à l’échelle des mutuelles de santé.
  • Dans un district pilote (Danamadji), l’antenne du Centre de Promotion et Gestion gère les mécanismes de gratuité et de prise en charge des indigents.


Resultate von früheren Phasen:  

  • La voix mutualiste a pu se faire entendre au plan national. Les adhésions sont passées de 12.000 en 2011 à 23.000 en 2012 pour atteindre 43.000 fin 2015. En 2016, 59.000 bénéficiaires devraient être atteints.
  • Les recettes issues des mutuelles (co-paiement et règlement des factures) couvrent un tiers des coûts des Formations Sanitaires, contribuant ainsi à la mobilisation des ressources pour le système de santé (source : Evaluation externe phase 2).
  • La qualité des soins est décisive pour la consolider l’adhésion aux mutuelles et assurer leur durabilité.
  • La responsabilisation des femmes dans les instances de décisions renforce l’utilisation des services, la qualité des soins et la gouvernance du système (source : Evaluation externe phase 2).
  • L’ancrage institutionnel du Centre de Promotion et de Gestion (CPG) est indispensable pour pérenniser les mutuelles.
  • L’identité confessionnelle des Bureaux d’Etudes et de Liaison, d’Action Caritative et de Développement (BELACD, partenaires des mutuelles) peut limiter l’adhésion de certaines communautés aux mutuelles de santé.
  • Les mutuelles de santé ne sont pas viables sans un cofinancement important de l’État.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
  • Andere internationale oder ausländische NGO Norden


Andere Partner

Etat ; Ministère de la Santé Publique (MSP) ; Mutualistes ; AFD (2018)

Koordination mit anderen Projekten und Akteuren

Projets DDC : Assistance technique pour la Couverture Sanitaire Universelle CSU (Providing for Health P4H) ; Appui aux District sanitaires de Yao et Danamadji (Swiss TPH-CSSI)
Acteurs locaux : Délégations Sanitaires Régionales ; Districts Sanitaires ; Associations de société civile ; organisations socioprofessionnelles

Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   2'250'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   2'123'305
Projektphasen Phase 3 01.07.2016 - 31.12.2019   (Laufende Phase) Phase 2 01.07.2013 - 31.12.2016   (Completed) Phase 1 01.09.2009 - 30.06.2013   (Completed)