Asie centrale: Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan

La Suisse soutient la gestion régionale et nationale de l'eau dans ces trois États d’Asie centrale. Au Kirghizistan  et au Tadjikistan, elle se concentre également sur les réformes du secteur public et du système de santé ainsi que sur le développement du secteur privé.

Carte de la région de l'Asie centrale (Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan)
© DFAE

En tant qu'anciennes républiques soviétiques, les États d'Asie centrale – le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l'Ouzbékistan – sont majoritairement confrontés à des défis similaires : services de base peu développés, diversification économique et création d'emplois insuffisantes, faible participation des citoyens aux prises de décisions et difficulté des institutions publiques à assumer leur responsabilité à leur égard. Mais l'Asie centrale reste une région hétérogène en termes de développement économique, d'organisation politique, de situation environnementale et de sécurité. 

L’action de la Suisse favorise une transition économique et sociale pacifique. Elle aide des institutions publiques et privées à fournir des services de qualité à l’ensemble de la population. Elle promeut aussi l'art, plus spécifiquement la musique et le théâtre sous leur forme tant traditionnelle que moderne.

La gouvernance, l’égalité des sexes et l’inclusion sociale sont en outre des aspects auxquels la Suisse prête une attention particulière dans toutes ses activités.

Eau

La gestion de l'eau est un thème phare des interventions de la Suisse dans la région. La rareté de l'eau, le manque d’argent pour construire de nouvelles installations ainsi que l'exploitation régionale de cette précieuse ressource, notamment dans la vallée de Ferghana, exigent une coordination entre tous les Etats de la région. Afin de relever les défis liés à l’eau, à l’énergie, à l’alimentation et à la sécurité, la Suisse met en œuvre son approche de «diplomatie bleue» promouvant le dialogue et la coopération dans la région. À ce titre, elle encourage la protection et la gestion durable de l’eau ainsi qu'une répartition équitable de cette ressource entre tous les pays concernés. Cette approche régionale veut favoriser une coexistence pacifique et la stabilité dans la région. 

Au Kirghizstan, au Tadjikistan et en Ouzbékistan, la Suisse soutient des activités spécifiques améliorant l'accès des populations rurales à l’eau potable et réduisant les risques liés aux catastrophes naturelles telles que les inondations, les glissements de terrain et les tremblements de terre.

L’eau – Une ressource vitale menacée

Bonne gouvernance

La participation de la population aux processus politiques est essentielle au bon fonctionnement de toute démocratie. Forte de cette conviction, la Suisse aide le Kirghizistan et le Tadjikistan à se doter et à développer, à tous les niveaux, des institutions politiques  inclusives associant davantage la population aux réformes et aux prises de décisions. La Suisse se mobilise en faveur d’une prestation efficace des services publics de base, en particulier pour les groupes défavorisés de la population. La lutte contre la corruption est systématiquement abordée dans les projets, par exemple en soutenant la population dans ses exigences de transparence et de comptabilité de la part des administrations publiques.

Plaidoyer et bonne gouvernance

Emploi et développement économique

Dans le secteur de l’emploi et du développement économique, la coopération suisse soutient le renforcement du secteur privé au Kirghizistan et au Tadjikistan. La réalisation de cet objectif tient compte des priorités économiques nationales et des défis s’y rattachant. Les micro-, petites et moyennes entreprises (MPME) concurrentielles sont impliquées dans cette approche. Il s'agit decréer des emplois décents ainsi que stimuler une croissance économique inclusive et durable afin, notamment, de réduire la pauvreté et de freiner l’émigration.

Développement du secteur privé et services financiers

Éducation de base et formation professionnelle

Santé

Bénéficier du meilleur niveau de santé possible est un droit fondamental auquel peut prétendre tout être humain.  Il est par ailleurs évident que la santé de la population a un impact direct sur la croissance économique. C'est pourquoi la Suisse soutient la réforme du système de santé au Kirghizistan et au Tadjikistan. À cet effet, elle met de plus en plus l'accent sur une interaction entre les milieux politiques et la population pour trouver des solutions susceptibles de répondre à la forte demande de services de santé efficaces, abordables et accessibles pour tous.

La santé – Facteur essentiel de développement

Approche et partenaires

Depuis le début des années 1990, la Suisse soutient les réformes en cours en Asie centrale et coordonne étroitement ses activités avec les partenaires des projets. 

La stratégie de coopération 2017-2021 est mise en œuvre conjointement par la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d'État à l’économie (SECO). 

Principaux partenaires de la Suisse en Asie centrale:

  • partenaires de développement

  • organisations non gouvernementales locales et internationales

  • organisations multilatérales, p. ex. PNUD, banques de développement (BERD, BAsD), Institutions de Bretton Woods

  • organisations de la société civile

  • partenaires nationaux 

  • économie privée

  •  

Projets actuels

Objet 13 – 24 de 25

lntegrated Health and Habitat lmprovement in the Rasht Valley, Tajikistan

01.01.2018 - 31.12.2021

Through the project the population living in one of the poorest and fragile regions of Tajikistan (Rasht Valley) will gain access to basic social services (water and health). The interventions in the selected watersheds will empower the local communities enabling their active participation in decision-making and effective management of the resources. As a result, people in the project area will adopt healthier, more environmentally sustainable, and disaster-safer behaviours.


Integrated Health and Habitat Improvement (IHHI) Rasht Valley, Tajikistan

01.01.2018 - 31.12.2021

Rasht Valley is the most neglected and fragile region in Tajikistan - the poorest country of the former Soviet Union republics. The region marked by a sluggish transition and fragility patterns – remnants of the Civil War in the country. This project will improve quality of living conditions of Rasht Valley’s population by increasing access to better quality drinking water, sanitation and healthcare services, as well as strengthening resilience of communities to the impact of natural hazards.




Medical Education Reforms in Kyrgyzstan

01.05.2017 - 30.04.2021

Although health sector reforms have prioritised family medicine, the medical education system continues to prepare narrow specialists, leading to a shortage of family doctors mainly in rural areas. The Ministry of Health initiated the medical education reforms with focus on family doctors specialty at pregraduate level and compulsory postgraduate clinical practice in the regions. Phase II of the project will finalize the medical education reform implementation process with focus on postgraduate and continuous medical education.


Enhancing Primary Health Care Services in Tajikistan

01.04.2017 - 31.03.2021

Health indicators in Tajikistan are among the poorest in Central Asia. The health system suffers from poor quality of health care services, chronic underfunding, and the implementation of the ongoing reforms is slow. The SDC project supports these reforms by increasing the planning and management capacities of health institutions at all levels, investing in basic rehabilitation of infrastructure, and by empowering the population to take responsibility for their own health and to hold the state accountable.


Gendermainstreaming in SDC to support the implementation of the gender goals in the Agenda 2030 and the new message 2017-2020

01.01.2017 - 30.06.2022

Mit dem strategischen Ziel 7 in der Botschaft 2017-2020 bekräftigt die DEZA die Gleichstellung der Geschlechter als Schlüssel für Armutsreduktion und leistet einen Beitrag zur Umsetzung der Genderziele der Agenda 2030. Thematische Prioritäten sind die Geschlechtergleichstellung in fragilen Kontexten sowie die Stärkung der ökonomischen und politischen Partizipation von Frauen. Wichtigste Massnahmen sind ein strategischer Politikdialog, Investition in Wissens-management und Gender Expertise sowie Capacity Building und Qualitätssicherung für verstärkte Wirkungsorientierung.  


Central Asia : Water Accountability in Transboundary Chu and Talas River Basins

15.12.2016 - 31.12.2021

Effective water resources management requires data management capacities for proper decision-making at different scales. In this context, a modern, Multi-Level Distributed Water Information Systems is a management instrument that provides stakeholders’ gateways for judicious and sustainable water resources management. The project is aiming at introducing such a modern management information system in transboundary Chu and Talas river basins to improve water accountability and transparency.


Access to Justice in Tajikistan

A lawyer sits at her desk and discusses with a woman.

01.12.2016 - 31.03.2021

Through this project, Switzerland will accompany the Government in realizing a state system providing free legal aid, which will allow the vulnerable (poor) individuals in Tajikistan to better protect their rights and in particular to claim various benefits (e.g. pensions, child allowances). This system will replace the current NGO provided legal aid services. A space for dialogue between civil society and state authorities will also be preserved and will contribute to addressing further legal challenges faced by the population.


Strong and Inclusive Parliamentary Democracy

15.11.2015 - 30.04.2021

The parliamentary democracy in Kyrgyzstan still needs to be strengthened. The project will institutionalise systems allowing the Parliament to held the government accountable for its performance in public service delivery. An increased citizens' participation in the development of national policies will help to identify adequate solutions to people's need and priorities. In this process, citizens will have an oversight on the work and performance of the Parliament and its members.


Contribution to the Cotton Reform Multi-Donors Trust Fund of the World Bank in Uzbekistan

01.09.2015 - 30.09.2021

The World Bank led multi-donor trust fund will contribute to a sustainable cotton reform by thoroughly monitoring child and forced labour during cotton harvest, building the capacities of relevant authorities in terms of international standards and legislaion, raising awareness of the population and the stakeholders' groups involved in cotton picking. This will feed into policy dialogue with the Government and eventually eradicate this harmful practice for the rural population.


Promotion of Sustainable Economic Development inKyrgyzstan

01.06.2015 - 28.02.2021

The project contributes to sustainable economic growth and thus Job creation and increased incomes, especially for youth and women, in Jalal-Abad Oblast of Southern Kyrgyzstan. lt will focus on the development of selected value chains and the promotion of local economic development with the aim to enhance the competitiveness of targeted businesses and export sectors and, complementarily, to promote a business enabling environment as a precondition for private sector growth.

Objet 13 – 24 de 25