Développement économique local – L’État, l’économie et la société civile main dans la main

Le développement économique local (DEL) vise à réduire la pauvreté et à améliorer les conditions de vie de la population dans une région donnée par le biais d’une stratégie globale axée sur le développement économique et social. Cette approche nécessite une étroite collaboration entre l’État, l’économie privée et la société civile.

Priorités de la DDC

Dans les pays partenaires, la DDC soutient des stratégies de développement économique local dans le but de promouvoir une croissance économique durable et adaptée aux conditions et ressources locales, de créer des sources d’emploi et de revenus pour toutes les couches de la population et de renforcer la bonne gouvernance aux niveaux local et régional. Cette action s’articule autour de deux axes:

  • Initiatives basées sur des projets: la DDC soutient ce type d’initiatives lorsque celles-ci contribuent au développement d’une économie locale au sens large ou peuvent servir de points de départ à la formulation d’une stratégie globale de développement régional;
  • Initiatives stratégiquement planifiées: dans les pays partenaires, la DDC soutient les initiatives stratégiquement planifiées et axées sur une région considérée comme un ensemble.

Contexte

Dans le contexte actuel de la mondialisation, la situation de concurrence se ressent non seulement au niveau des entreprises, mais de plus en plus au niveau de régions entières. L’attractivité de ces sites sur l’échiquier économique dépend d’un grand nombre de facteurs tels que le niveau de formation de la population, l’infrastructure ou la qualité de l’administration publique. Ces aspects sont des conditions indispensables pour que les entreprises d’une même région soient en mesure de fonctionner de manière productive, de proposer des biens et des services en phase avec le marché et de créer puis de maintenir des sources de revenus pour la population locale.

Le développement économique local vise le renforcement à long terme de la performance et de la compétitivité d’une région. Il est concrétisé par des programmes de soutien globaux et intégrés, qui tiennent compte des aspects économiques, écologiques, socioculturels et politico-institutionnels.

Défis actuels

La conception et la mise en œuvre d’une politique structurelle régionale globale représente un défi majeur pour l’ensemble des parties prenantes – pouvoirs publics, économie et société civile. La réussite de ce processus suppose l’existence d’institutions et de plateformes permettant la participation de toutes les parties.

Projets actuels

Objet 1 – 8 de 8

  • 1

Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest (PACBAO)

01.07.2016 - 30.06.2023

L’élevage et les marchés des produits animaux contribuent à l’intégration régionale et à la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest. La Suisse soutient la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le secteur privé de la région afin de fluidifier les échanges des produits animaux entre les 15 Etats plus le Tchad. La finalité est d’accroitre le revenu des éleveurs, développer des emplois surtout pour les femmes et les jeunes et favoriser une transhumance apaisée dans la région.


Soutenir la traçabilité des animaux dans la région du Caucase du Sud

L’image montre une vache en gros plan qui porte des marques d’identification aux oreilles.

15.06.2016 - 31.12.2021

Dans l’agriculture moderne, il est indispensable de connaître l’origine des animaux et de récolter des informations sur leur santé pour éviter la propagation de maladies et empêcher la mise sur le marché de produits issus d’animaux malades. Un système de traçabilité contribuera à augmenter les revenus des agriculteurs du Caucase du Sud grâce à l’effet combiné d’une meilleure productivité des élevages et d’un meilleur accès aux marchés pour les produits.

Pays/région Thème Période Budget
Caucase du Sud
Agriculture et sécurité alimentaire
Développement de la chaîne de valeur agricole (til 2016)

15.06.2016 - 31.12.2021


CHF  5’935’000



Seeds and Access to Markets Project (SAMP) Phase 3

01.10.2015 - 31.12.2021

The project contributes to increased food and nutrition security of smallholder farmers by improving availability of and access to adequate quantities of quality seeds and planting material of suitable and diversified crop varieties. This enables smallholder farmers to produce enough food to sustain themselves, their communities, and earn higher incomes. The project strengthens national and local farmer-led institutions, supports community seed and commodity production and strengthens seed and commodity distribution networks.


Contribution to the Pan African Bean Research Alliance PABRA

01.01.2015 - 31.12.2021

The greatest global challenge today is how to ensure food and nutrition security of a rapidly growing human population, considering climate change and without adversely affecting the natural base upon which the production is dependent. Beans, as the most important consumed grain legume, are a very good source of vitamins, minerals, and plant derived micronutrients. Significant yield increase of more than 60% are possible, following access to and use of improved varieties coupled with integrated crop management practices.


Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage au Mali – PASEM

01.12.2014 - 31.12.2021

Malgré son importance dans l’économie, l’environnement et les sociétés (agro)pastorales, l’élevage rencontre plusieurs contraintes dont la faible productivité, l’insécurité foncière, la faible organisation des acteurs et une forme de marginalisation sociale des éleveurs. La DDC souhaite valoriser les immenses potentialités de l’élevage en renforçant l’approche chaine de valeurs orientée vers le développement des marchés et des acteurs du secteur privé, favorisant la prise en compte des pauvres, des femmes et des jeunes.


Programme d’appui à la production agricole en Haiti

01.07.2014 - 31.12.2021

Le développement et le renforcement des services financiers et de conseils agricoles ainsi qu’un ciblage des groupes vulnérables en milieu rural contribueront – à travers de plus grands investissements dans l’agriculture - à une productivité et à une qualité accrue dans les filières concernées, à des revenus plus importants, à une sécurité alimentaire améliorée, à une vulnérabilité réduite et à une meilleure protection sociale des petit-e-s producteurs-trices et des personnes les plus défavorisées.



Objet 1 – 8 de 8

  • 1