La réduction des risques de catastrophes, condition impérative pour un développement durable

Membres du Corps suisse d’aide humanitaire lors d’un atelier pratique avec des maçons haïtiens
La construction d’infrastructures résistant au séisme passe par le développement des capacités locales. Ici, un membre du Corps suisse d’aide humanitaire lors d’un atelier pratique avec des maçons haïtiens. © DDC

Les catastrophes naturelles frappent aussi bien les pays riches que les pays pauvres, mais leurs répercussions s’avèrent beaucoup plus dramatiques dans les pays du Sud. Un séisme, un cyclone, des inondations ou une période de sécheresse peuvent détruire des efforts de développement entrepris depuis des décennies. La DDC s’engage dans la réduction des risques de catastrophes non seulement pour sauver des vies, mais aussi pour garantir la durabilité du développement socioéconomique des pays concernés.

En point de mire de la DDC

La réduction des risques de catastrophes (RRC) occupe une place centrale dans tous les programmes mis en œuvre par la DDC. Cette approche préventive est indispensable dans tous les pays exposés à des risques élevés de catastrophes naturelles. L’objectif est d’épargner des vies et de protéger les acquis du développement. 

Les activités de RRC se concentrent aussi bien sur les catastrophes soudaines (inondations, séisme) que sur les drames plus silencieux (sécheresse). La RRC se concrétise par des mesures prises avant, pendant et après une catastrophe. Elle implique un engagement sur le long terme qui a pour objectif de renforcer les institutions, les ressources humaines et les infrastructures des pays partenaires concernés. Elle constitue un processus intégré qui englobe des considérations aussi bien scientifiques et techniques que sociopolitiques.

La DDC promeut une approche intégrée en matière de gestion des risques de catastrophes, articulée autour des séquences classiques d’une crise:

  1. Prévention: réduire les risques existants et prévenir le développement de nouveaux risques au moyen de mesures préventives et de planification
  2. Maîtrise: réduire l’impact d’une catastrophe en préparant et en formant des équipes de sauvetage
  3. Rétablissement: réduire le risque de dégâts futurs en prônant des modèles de reconstruction adaptés

Les mesures préventives peuvent prendre des formes très diverses, du reboisement de bassins versants sujets à des glissements de terrain à l’établissement d’une cartographie des forêts, sans oublier les écoles résistantes au séisme construites en Haïti. Quant à la formation et la préparation des sauveteurs, elles permettent de sauver des vies et de limiter ainsi l’impact d’une catastrophe.

La DDC s’attache également à faire valoir sur la scène internationale les expériences menées dans ses pays d’intervention. Elle a, à ce titre, joué un rôle de premier plan dans l’élaboration du Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes. Elle collabore aussi avec des organisations internationales telles que le  Global Facility for Disaster Risk and Recovery (GFDRR) et le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR).

Contexte

Adopté en mars 2015, le Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes définit les priorités de la communauté internationale en matière de prévention des catastrophes pour la période 2015-2030. Il a succédé au Cadre d'action de Hyogo, qui couvrait la décennie 2005-2015, en actualisant la notion de catastrophe. Le nouveau Cadre s’applique aux risques de catastrophes à petite ou grande échelle, fréquentes ou rares, soudaines ou à évolution lente, causées par des aléas naturels ou par l’homme, ou liées aux aléas et risques environnementaux, technologiques et biologiques. Il en appelle également à un renforcement de la gouvernance des risques de catastrophe, notamment des plateformes nationales.

La RRC concerne tous les secteurs de la société. Elle ne s’avèrera efficace que si tout le monde y met du sien: les autorités nationales et locales, le secteur privé (les assurances en particulier), la société civile, les organisations internationales et le public au sens large.

En matière de RRC, la Suisse est un acteur reconnu au niveau mondial. A l’échelle de la Suisse, la DDC mobilise les partenariats établis avec les autres unités de la Confédération pour transférer ce savoir-faire dans ses pays partenaires. Elle collabore en réseau avec l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), l’Office fédéral de la protection de la population (OFRP) et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) notamment, sans oublier les ONG, le secteur privé, les universités ou encore la plateforme nationale «Dangers naturels».

Online tool

 

Plus qu’un thème prioritaire, la RRC représente une méthodologie de travail pour la DDC. Dans les pays à risque, chaque projet est évalué pour déterminer son degré d’exposition à de possibles catastrophes, et les activités panifiées de manière à contribuer à la réduction des risques identifiés. A cette fin, la DDC a créé le CEDRIG Online Tool (Climate, Environment and Disaster Risk Reduction Integration Guidance). Destiné à tous les professionnels du développement et de l’aide humanitaire, cet outil en ligne permet d’intégrer les risques liés aux aléas naturels, au changement climatique et à la dégradation environnementale lors de la conception de projets.

CEDRIG Online Tool

 

Portail Internet de la DDC sur le thème de la réduction des risques de catastrophes

Informations spécialisées (actualité, documents, instruments, méthodes) sur le partage du savoir et la coopération avec des partenaires et des experts

SDC Disaster Risk Reduction Network

Documents

Projets actuels

Objet 25 – 36 de 116

International Humanitarian Law, Security Sector Governance and Leadership in Transition

15.03.2019 - 31.12.2019

The project aims to increase the capacities of middle-ranked officers of the Myanmar Defence Forces to (1) drive forward reforms which improve the adherence of the Myanmar Defence Forces to Human Rights and International Humanitarian Law, (2) to improve protection of civilians in armed conflict and (3) to support reforms towards democratic control of armed forces.


IOM : Displacement tracking in Burundi

01.03.2019 - 31.12.2019

Avec environ 147'000 personnes déplacées internes et plus de 367'000 réfugiés dans les pays voisins, les effets de la crise politique au Burundi issue des élections contestées de 2015 et des conditions climatiques défavorables sont importants. Ce projet permet de fournir des informations fiables sur les mouvements de populations internes au Burundi et les besoins des personnes déplacées. La continuité de ce projet reste d’une importance capitale dans le contexte actuel.


DRR Backstopping services for Lima DRR Hub

01.03.2019 - 31.12.2022

It has been considered necessary and strategic for the Lima DRR and RR Hub to hire a backstopper in order to provide DRR technical assistance for specific actions in design, implementation and / or follow-up processes of Lima Hub. The backstopping activities will be aligned to the first two Programmatic Pillars of the DRR and RR Regional Concept for the Andean Region which are: Disaster Risk Reduction and Policy Dialogue.


Peru, Regional Hub Lima, Participation from Latin America - Carribean in Global DRR Platform - Geneva - May 13-17, 2019

01.03.2019 - 30.11.2019

From May 13 to 17, 2019, will be held in Geneva, the VI session of the Global Platform for Disaster Risk Reduction (DRR) and will be hosted by the Government of Switzerland. In addition, the session will be cochaired by Switzerland and UNISDR. The GPDRR 2019 represents an opportunity for DRR partners in Latin America and the Caribbean as an important step in the process of capitalizing and consolidating contributions on DRR as relevant inputs for the Sendai Framework.


Small Actions Credit Line (Quick Impact)

01.03.2019 - 31.12.2021

The Small Actions Credit Line (Quick Impact) is a humanitarian instrument of the Swiss Embassy's cooperation office that allows a fast response to requests for moderate one-time funding of limited duration. It enables the Embassy's cooperation office in Lebanon to fund small scale development or humanitarian activities that addresses needs of refugees, IDPs, vulnerable migrants or communities at risk, supports the strategic strengthening of the portfolio of the Swiss Cooperation Strategy Middle East and which contribute to the visibility of Swiss presence in the region.


OVCI - Improving nutritional condition of most vulnerable groups in Juba

01.03.2019 - 30.04.2021

Malnutrition among children and other vulnerable groups remains worse as a result of the prevailing food insecurity situation in South Sudan. According to the 2019 Humanitarian Response Plan (HRP) for South Sudan, some 1.8 million people – the majority of which are children under five years - face malnutrition. Through this project, Volunteers Organization for International Co-operation (OVCI) intends to address malnutrition of vulnerable children, pregnant and lactating mothers and other destitute persons in Juba County by improving their dietary intake.


Yemen Pledging Conference 2019

20.02.2019 - 30.04.2019

In support of the Humanitarian Response Plan and to reduce the suffering of the Yemeni population, Switzerland will organize a high-level pledging conference on 26 February 2019 together with Sweden and the United Nations for the third time. Since the escalation of the conflict in mid-March 2015, Yemen faced enormous levels of humanitarian needs stemming from years of poverty, intermittent conflict and weak rule of law. Entering the 5th year of war have exacerbated these chronic vulnerabilities, leaving more than 24 million people – more than 80% of the population - in need of humanitarian aid.


Afghanistan: IOM Undocumented Afghan Returnees

15.02.2019 - 31.12.2022

In 2016, over a million Afghans who previously sought refuge in Pakistan and Iran returned to Afghanistan. Since the beginning of 2018, 700,056 undocumented Afghans have returned from both countries, due to diverse push factors including deteriorating protection space. The projecting for the year 2019 of undocumented Afghan returnees will be approx. 49,000 from Pakistan and 570,000 from Iran. The vast majority of them have lived outside of Afghanistan for decades, and are in dire need for humanitarian assistance, which they will receive through this project.


ACTED: Strengthening humanitarian coordination and access to safe and dignified protection in Libya

01.02.2019 - 31.01.2020

Through the current intervention, ACTED will adopt a twofold approach aiming to contribute to strengthen the response to protection cases in Libya through enhanced coordination and provision of cash assistance. On the one hand, ACTED will strengthen response capacities through the distribution of one-off cash grants based on ongoing protection monitoring activities. On the other hand, the project will support the voices of INGOs in the humanitarian coordination structure, by developing the activities of the INGO Forum.


Accès aux populations vulnérables grâce au soutien au Service Aérien Humanitaire des Nations Unies (UNHAS)

01.01.2019 - 30.11.2024

L’UNHAS est le service aérien des Nations Unies qui appuie la mise en œuvre d’interventions humanitaires ainsi que du développement économique et social en faveur des populations les plus vulnérables et marginalisées du Niger. L'UNHAS facilite et sécurise au Niger l'essentiel des déplacements des agents des programmes respectifs, leur permettant de rejoindre les régions reculées du pays et leurs populations rapidement et en toute sécurité.


Stay, Deliver and Protect (SDP)

01.01.2019 - 31.12.2022

Afghanistan continues to face a protracted humanitarian crisis. Armed conflict results in large-scale population displacements and a high number of civilian casualties. Insecurity causes significant challenges to humanitarian access and responses, especially where they are needed most. "Stay, Deliver and Protect" aims to facilitate humanitarian access and to promote protection of education, protection of civilians, psychosocial support and humanitarian coordination in conflict-affected communities.


SPHERE Project 2019-2021

01.01.2019 - 31.12.2021

Since 1997, Sphere, as a network and as a global community, brings together a diverse range of humanitarian actors, including focal points, trainers, members and other users around a common goal, which is to improve outcomes for people affected by crisis, conflict and disaster and having the right to receive the best quality of principled and accountable humanitarian assistance wherever and whenever crisis strikes.

Objet 25 – 36 de 116