Participation citoyenne et prévention des conflits dans la région des Grands Lacs (PCPC)


Les conflits récurrents dans la région des Grands Lacs ont des conséquences néfastes sur les systèmes de gouvernance et sur le bien-être des populations. Il est dans l’intérêt de la Suisse de contribuer à une paix durable et à la stabilité dans la région. Le projet renforcera ainsi les mécanismes formels et informels de prévention et de gestion des conflits communautaires, par la promotion des droits de l’homme, de la redevabilité sociale et du dialogue inclusif. Des partenariats engageront les autorités et différents acteurs de la société civile, en priorité dans les régions transfrontalières.

Paese/Regione Tema Periodo Budget
Regione dei Grandi Laghi
Governance
Conflitto & fragilitá
Partecipazione democratica e società civile
Prevenzione dei conflitti
01.01.2019 - 31.12.2029
CHF 29'500'000
Contesto

Bien que le Rwanda, le Burundi et l’Est de la République démocratique du Congo évoluent selon des dynamiques propres, ils restent caractérisés par des tendances communes à l’ensemble de la région, qui y constituent les principaux déterminants de la fragilité, des conflits et de la pauvreté. Il s’agit notamment de régimes à tendance autoritaire, d’une gestion monopolistique des ressources, d’un espace en réduction pour l’engagement de la société civile, d’une absence de traitement du passé, et des conflits, notamment ceux liés à la terre. Ces modes de gouvernance affectent directement la vie des populations, qui enregistrent les indices de développement humain parmi les plus faibles de la planète. L’indice Mo Ibrahim pour la gouvernance en Afrique (IIAG 2018) place la RDC à la 47ème, Burundi à la 43ème place sur 54 pays. Le Rwanda se distingue, à la 8ème place, mais des progrès restent à faire quant aux droits civiques et politiques.

Dans ces contextes, il est nécessaire que les citoyens puissent davantage participer aux espaces de dialogue et de prise de décision. Afin d’améliorer le vivre ensemble, il est aussi important que des mécanismes de prévention et de gestion des conflits existent et soient accessibles à toutes et tous. Cette intervention se fonde donc sur le postulat que la participation citoyenne inclusive et l’apaisement des conflits au niveau communautaire constituent de grands atouts pour la restauration de la confiance entre dirigeants et dirigés et contribuent, à la paix et à la stabilité de la région.

La valeur ajoutée de la Suisse pour cette proposition d’intervention se fonde sur un engagement de longue date dans la région des Grands Lacs, y compris lors des périodes de crise, qui donne à la Suisse une crédibilité et une bonne acceptation auprès des autorités, et sur une expertise thématique reconnues en matière de gouvernance locale, de participation citoyenne, de dialogue et de gestion des conflits.

En ligne avec l’Agenda 2030 (objectif 16) et le Message sur la Coopération internationale 2017-2020, le programme se focalise sur la prévention des conflits et la participation citoyenne, conditions sine qua non pour la réduction de la pauvreté et le développement durable. La priorité mise sur ces deux thèmes permet d'ajuster le programme de manière flexible en cas d'amélioration ou de détérioration du contexte. Le PCPC a donc pour ambition de travailler non seulement dans un contexte de conflit, mais aussi sur les dynamiques de conflit et d'œuvrer pour surmonter la fragilité en soutenant des aspects de la bonne gouvernance. Le programme adopte une approche régionale, permettant de traiter à la fois des questions spécifiques à chaque pays et aborder les enjeux communs. L’action concertée des différents instruments de politique étrangère suisse permet de mener un dialogue politique à la hauteur des enjeux inhérents aux contextes nationaux et des relations complexes entre eux. Les partenariats de mise en œuvre tiendront cependant compte des spécificités de chaque contexte national et des relations transfrontalières.

Direzione/Ufficio responsabile DSC
Credito Cooperazione allo sviluppo
Budget Fase in corso Budget Svizzera CHF   29'500'000 Budget svizzero attualmente già speso CHF   0