Multilatéralisme, Conventions de Genève, Organisation Internationale du Travail: de quoi

Vue de l’intérieur de la salle Droits de l’homme, emblématique du Palais des Nations à Genève
La salle des Droits de l’homme est emblématique de l'Office des Nations Unies à Genève © Keystone

Les défis d’aujourd’hui, qu’il s’agisse de lutte contre la pauvreté, de changement climatique, de guerres ou autres, ont une dimension globale. Dans ce contexte, l’ONU, les organisations internationales et le droit international jouent un rôle central. La Suisse est fortement engagée au sein du système multilatéral international. État partie et dépositaire des conventions de Genève, la Suisse est également un membre fondateur et le pays hôte de l’Organisation internationale du travail.

Multilatéralisme

La Suisse s’intègre de diverses manières dans le contexte international. D’une part, elle est membre d’une série d’organisations internationales, telles que les Nations Unies (ONU), le Conseil de l’Europe, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et l’Organisation de la francophonie. Des liens étroits de nature économique, politique, sociale, culturelle et scientifique l’unissent à l’Union européenne. La présence de la Suisse auprès des Nations Unies est assurée par des missions permanentes sises à Genève, New York, Vienne et Rome. 

La Suisse accueille en outre de nombreuses organisations et conférences internationales. Genève est l’un des principaux centres de la coopération internationale dans le monde (Genève internationale).

La Suisse et les Organisations internationales

Missions de la Suisse auprès de l’ONU

Coopération multilatérale dans l’aide suisse au développement 

Conventions de Genève

Après les atrocités de la Seconde Guerre mondiale, quatre nouvelles Conventions de Genève ont été adoptées lors d’une conférence présidée par le conseiller fédéral Max Petitpierre. Ces traités constituent la pierre angulaire du droit international humanitaire et s’appliquent aux conflits armés. Ils sont destinés essentiellement à la protection des personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités. Ils imposent en outre des obligations minimales dans les conflits armés internes.

À ce jour, tous les pays du monde se sont engagés à respecter ces Conventions. Cet engagement universel au service d’une humanité commune, qui met en évidence l’importance du droit international et du multilatéralisme, est l’histoire d’un succès de la Suisse. 

Grâce aux Conventions de Genève, des millions de vies humaines ont pu être sauvées au cours des 70 dernières années. Bien que ces traités aient permis d’atténuer les rigueurs de la guerre et de faciliter le retour à la coexistence pacifique, le droit international humanitaire est sans cesse défié. Le 70e anniversaire des conventions de Genève est l’occasion de continuer à promouvoir son meilleur respect.

Conventions de Genève

L’engagement de la Suisse en tant qu'Etat partie aux Conventions de Genève

Organisation internationale du travail

L'Organisation internationale du Travail (OIT) est l'organisme de l’ONU chargé d’élaborer et de superviser les normes internationales du travail. Fondée en 1919, elle est l'une des plus anciennes institutions de l’ONU et la première organisation internationale à avoir son siège basé à Genève. 

Unique agence 'tripartite' de l'ONU, l'OIT réunit des représentants des gouvernements, employeurs et travailleurs de 187 Etats Membres. Sa principale mission est de permettre à davantage d’hommes et de femmes d’obtenir un emploi décent et productif dans des conditions de liberté, d’équité, de sécurité et dans le respect de la dignité humaine. 

La Suisse est membre fondateur et État hôte de l'OIT depuis 1919. L’installation du siège de l’Organisation depuis ses débuts à Genève a contribué au développement de la Genève internationale. 

Organisation internationale du travail (en)