Début de la page

Gestion efficace des déchets à Moscou: petits changements, grands effets

Cour intérieure de l’Ambassade de Suisse à Moscou.
Nouvelle ambassade à Moscou: l’aménagement de l’espace évoque une Suisse ouverte et transparente. Mais comment la durabilité est-elle encouragée derrière ces murs ? (© Brauen Wälchli Architects – Yves André)

Dans le droit fil de l’Agenda 2030 pour le développement durable, la Suisse s’engage pour un avenir plus durable. Un mode de travail durable implique notamment une gestion efficace des déchets. La ville de Moscou produit chaque année plus de 25 millions de tonnes de déchets. Les installations de traitement des déchets fonctionnent quasiment à plein régime. C’est pourquoi il est important que l’Ambassade de Suisse à Moscou entre en action et contribue notablement à résoudre le problème de la gestion des déchets. L’ambassade montre, par son exemple, que des activités respectueuses de l’environnement, réalisées avec peu de moyens et misant essentiellement sur des changements de comportement, peuvent à terme avoir un impact positif pour notre planète.

Agir ensemble pour une gestion efficace des déchets

La réglementation russe de 2020 prescrit une séparation entre ordures ménagères et déchets recyclables. L’ambassade va encore plus loin puisqu’elle a mis en place un système de recyclage rigoureux, selon le modèle suisse: le papier, le verre, les piles et les bouteilles en plastique (PET) sont triés à l’ambassade puis transportés vers un site de traitement des déchets géré par une ONG russe. En collectant séparément les bouchons de bouteilles en plastique, l’ambassade soutient en outre un important projet social baptisé «Dobrye kryshechki» (bouchons sympas). Non seulement le plastique des bouchons de bouteilles est réutilisé, mais l’argent versé par les usines de recyclage est remis à «Dobrye kryshechki» pour soutenir les enfants atteints de troubles du développement.

Une bonne communication est indispensable pour changer les comportements et l’Ambassade de Suisse soutient activement les efforts en ce sens. Elle encourage les membres de son personnel à recycler non seulement sur leur lieu de travail, mais aussi à leur domicile. Elle leur propose ainsi de collecter les piles et les bouteilles en plastique utilisées chez eux et de les apporter à l’ambassade, où elles peuvent être facilement recyclées.

Promotion de la durabilité par le groupe de développement durable de l’ambassade

La sensibilisation du personnel est un enjeu crucial, et la question de la durabilité figure en tête sur l’agenda de l’ambassade. Les mesures visant à accroître la durabilité de l’ambassade sont discutées au sein d’un groupe de travail dédié. Les membres du groupe de développement durable se retrouvent régulièrement pour des séances de brainstorming, mettent en œuvre des projets internes et externes, soutiennent l’organisation d’événements et encouragent la coopération dans tout ce qui a trait à la durabilité. Ce groupe conseille à la fois l’ambassadeur et le personnel de l’ambassade sur les questions de développement durable, d’économie circulaire, d’écologie et de changement climatique.

Évènement de sensibilisation organisé par l’Ambassade de Suisse pour des écoliers.
Sensibilisation à la gestion des déchets et au recyclage dans une école primaire russe; évènement organisé par l’Ambassade de Suisse et des partenaires russes. (© DFAE)

L’ambassade et le mouvement écologique moscovite Sobirator ont notamment mené en 2020 une campagne de sensibilisation dans une école, une université et une bibliothèque pour enfants. Ensemble, ils ont organisé dans ces trois établissements des éco-classes et des conférences sur le thème de l’écologie et de l’économie circulaire, et les ont aidés à mettre en place leur propre système de tri des déchets. Lors de ces événements, les représentants de l’ambassade ont expliqué les expériences suisses en matière de recyclage et d’économie circulaire et une discussion s’est engagée sur les moyens de développer davantage ces deux aspects et de relever les défis actuels.

Réduire, Réutiliser, Recycler

L’ambassade a fourni à ces trois établissements un financement de démarrage pour la mise en place d’un tri des déchets (le projet «Réduire, Réutiliser, Recycler») et pour un nouveau dispositif de collecte des déchets (conteneurs, bacs, etc.), afin qu’ils puissent se lancer par eux-mêmes. Sobirator gère une grande installation de collecte et de tri (éco-centre) et apporte directement les déchets triés aux entreprises de recyclage. En 2020, l’ambassade a publié sur les médias sociaux une vidéo intitulée «Going Green» qui a rencontré un écho très positif. La même année, l’ambassade a organisé des tables rondes destinées à un public russe plus large sur les thèmes du changement climatique et de l’exploitation durable de l’or.

Ces différents projets, renforcés par la participation active de l’ambassadeur, ont contribué à promouvoir une image positive de la Suisse en tant que fer de lance de l’économie circulaire. Le groupe de développement durable a pour objectif de poursuivre et d’élargir la coopération avec des partenaires en dehors de l’ambassade et de mettre en place un système de recyclage à part entière au sein de l’ambassade. Parallèlement, il cherche à développer une forte sensibilité aux aspects écologiques dans la vie quotidienne, tant au sein des institutions partenaires que de l’ambassade elle-même. Le groupe a identifié d’autres mesures que l’ambassade pourrait prendre, comme l’utilisation de produits de nettoyage écologiques, une consommation de saison, des menus végétariens et végétaliens lors des événements officiels et l’installation d’un bac à compost.

L’impulsion d’une nouvelle construction

La nouvelle Ambassade de Suisse, inaugurée en juin 2019, est un bâtiment respectueux de l’environnement, qui s’intègre harmonieusement dans son environnement. Une attention particulière a été accordée à l’emploi de matériaux de construction non toxiques, au système d’éclairage et à l’utilisation intelligente du verre. Grâce à des fenêtres modernes qui vont du sol au plafond, l’ambassade tire pleinement profit de la lumière naturelle et peut ainsi réduire sa consommation d’électricité. Le système de contrôle climatique de l’ambassade, qui a remplacé le chauffage central traditionnel, est un autre exemple de technologie économe en ressources.

La conception de la construction a contribué à réduire l’empreinte écologique du bâtiment et a incité ses occupants à saisir de nouvelles opportunités et à prendre des initiatives pour instaurer des pratiques plus durables.

C’est en effet grâce à la motivation de son personnel que l’ambassade a pu se distinguer ainsi.

Dernière mise à jour 26.01.2022