Début de la page

Énergie solaire au Brésil: durabilité et économicité

Prise de vue aérienne du site de l’ambassade à Brasília. La photo montre les différents bâtiments équipés de panneaux solaires ainsi que le vaste jardin de l’ambassade.
Vues d’en haut, les installations photovoltaïques sont aisément reconnaissables à leur couleur bleue. (© DFAE)

La stratégie nationale pour le développement durable 2016-2019 qui a été adoptée par le Conseil fédéral ne met pas seulement l’accent sur les mesures de politique intérieure, car la réalisation des objectifs de développement durable impose un renforcement de la coordination entre ces dernières et le programme de politique extérieure. Ayant fait l’objet d’une transformation résolument axée sur l’écologie au cours des années passées, l’Ambassade de Suisse au Brésil constitue un bon exemple de l’engagement de la Suisse à l’étranger.

Pour l’ambassade, la pose d’une installation solaire en 2017 a constitué un grand pas en avant vers plus de durabilité. Aujourd’hui, les bâtiments de la Confédération à Brasília sont quasiment autonomes sur le plan énergétique car l’électricité consommée est presque exclusivement produite in situ. Une telle réalisation n’a rien d’une évidence au Brésil car, malgré un fort taux d’ensoleillement, ce mode de production de courant renouvelable n’y est guère employé actuellement. 

De bonnes raisons de miser sur l’énergie renouvelable

Trois grands facteurs justifiaient l’installation d’un système photovoltaïque au Brésil. Tout d’abord, le soleil est extrêmement généreux dans ce pays, où il brille plus de six heures par jour en moyenne (dix heures d’ensoleillement maximal par jour). Ensuite, les prix de l’électricité ne cessent d’augmenter au Brésil. Avec le changement climatique et l’allongement de la période de sécheresse, le manque d’eau se fait de plus en plus sentir et la production hydroélectrique en pâtit, raison pour laquelle les prix ont grimpé en flèche ces dernières années (en 2015, le taux de renchérissement a atteint 50%). Dans ce contexte, l’installation solaire permet une économie de plus de 70% sur les dépenses d’énergie. Elle est donc amortie en quelques années seulement. Enfin, l’énergie solaire produite par ce système autonome est plus écologique que celle issue du réseau public, dont le mix d’électricité n’est que partiellement composé d’énergies renouvelables. La nouvelle installation solaire avait donc toutes les bonnes raisons de voir le jour!

 

Courbe de l’évolution des frais d’énergie de l’Ambassade de Suisse à Brasília de février 2016 à octobre 2018.
Frais d’énergie de l’Ambassade de Suisse à Brasília, 2016–2018 (© DFAE)

L’installation des panneaux solaires a également été l’occasion de changer les toitures de l’ambassade, qui sont désormais composées de plaques isolantes en aluminium, contribuant au refroidissement naturel du bâtiment.

Vue du bâtiment de deux étages, avec des arbustes et des palmiers au premier plan.
Vue de la Résidence depuis les jardins. (© OFCL)

Autres mesures en faveur du développement durable 

Dans un avenir proche, le courant produit sur place servira aussi à alimenter la batterie d’un véhicule électrique, qui permettra à son tour de réduire les émissions.

Par ailleurs, le terrain entourant l’ambassade et les deux maisons de service est pourvu d’abondantes plantations. Composées d’espèces végétales indigènes, elles contribuent à la biodiversité locale. Pour tenir compte de la pénurie d’eau dans le pays, les espaces verts sont arrosés strictement en fonction des besoins. Grâce à cet ensemble de mesures, l’ambassade de Suisse joue un rôle exemplaire en matière de développement durable et de protection de l’environnement dans la capitale du Brésil. 

Prises de vue aériennes de l’Ambassade de Suisse à Brasilia (vidéo)

Dernière mise à jour 26.01.2022