Relations bilatérales Suisse–Russie

Les relations que la Suisse entretient avec la Russie sont bonnes et empreintes de respect mutuel.  La Suisse prône un dialogue continu et poursuit une politique aussi impartiale et équilibrée que possible vis-à-vis de la Russie. Sa position est guidée par la conviction que le règlement des différents conflits régionaux passe forcément par un dialogue suivi avec cet important acteur global. 

Points clés des relations diplomatiques

La Russie est un partenaire prioritaire de la politique étrangère suisse. Membre du Conseil de sécurité des Nations Unies et du G20 et partie prenante dans différents conflits régionaux et internationaux, la Russie est un acteur majeur sur la scène internationale. Depuis la signature d’un protocole d’entente en 2007, les rencontres régulières de représentants des deux pays ont contribué à renforcer considérablement les échanges. Ce format de communication offre la possibilité d’aborder conjointement des sujets délicats dans le cadre des relations bilatérales.

En raison de la rupture des relations diplomatiques entre la Russie et la Géorgie en 2008, la Suisse représente depuis mars 2009 les intérêts russes en Géorgie et les intérêts géorgiens en Russie.

Banque de données des traités internationaux

Deux siècles de relations diplomatiques entre la Suisse et la Fédération de Russie

Coopération économique

La Russie représente pour les entreprises suisses un marché au potentiel considérable. Une commission économique mixte se réunit chaque année pour aborder les défis auxquels sont confrontées les entreprises suisses et russes.

L’Ambassade de Suisse à Moscou abrite un Swiss Business Hub, qui conseille les entreprises suisses souhaitant s’implanter sur le marché russe et s’attache à promouvoir la place économique suisse.

Bien que le Conseil fédéral condamne l’annexion de la Crimée, la Suisse ne s’associe pas directement aux sanctions adoptées dans le sillage de la crise ukrainienne. En revanche, elle s’efforce d’empêcher le contournement des sanctions adoptées à l’encontre de la Russie.

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE

Informations par pays, Secrétariat d'Etat à l'économie SECO

Coopération en matière d’éducation, de recherche et d’innovation

Dans les domaines de l’éducation et de la recherche, la Suisse entretient des contacts étroits avec le ministère compétent ainsi qu’avec nombre d’universités et d’instituts de recherche russes. Elle favorise les échanges et la coopération entre les instituts de recherche et de formation des deux pays et soutient leur potentiel d’innovation. Le 17 décembre 2012, la Russie et la Suisse ont signé un accord bilatéral relatif à la coopération scientifique et technologique, lequel a été prolongé de cinq ans.

Les chercheurs et les artistes russes peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers, SEFRI 

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

Depuis 2003, la Suisse et la Russie entretiennent des échanges annuels sur la question des droits de l’homme. Dans ce domaine, la Suisse soutient plusieurs projets portant notamment sur les conditions de détention et la situation sanitaire dans les prisons russes.

Les conflits se déroulant dans le voisinage de la Russie et la politique de paix sont aussi régulièrement abordés avec la Russie. Sur le plan multilatéral, la Suisse et la Russie coopèrent dans le cadre d’organisations internationales telles que le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le Conseil de l’Europe ou l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Echanges culturels

La Russie possède un riche patrimoine culturel et une scène culturelle très diversifiée. Les échanges culturels avec la Suisse sont intenses. L’Ambassade de Suisse s’emploie à promouvoir les échanges culturels sur l’ensemble du territoire russe, notamment dans les domaines du cinéma et de la promotion des langues nationales suisses. Elle fournit également aux milieux russes intéressés des renseignements sur la culture suisse.

Compte tenu de l’intensification de la coopération dans ce domaine, Pro Helvetia a décidé en 2017 d’ouvrir à Moscou un bureau, dont la mission première est de favoriser les contacts entre les institutions culturelles.

Pro Helvetia Moscou

Les Suisses et Suissesses en Russie

Fin 2018, 732 ressortissants suisses étaient immatriculés en Russie. C’est l’agglomération de Moscou, suivie de près par celle de Saint-Pétersbourg, qui accueille la majorité d’entre eux. L’Ambassade de Suisse dispose d’un consulat général à Saint-Pétersbourg ainsi que de consulats honoraires à Novosibirsk et Samara.

Depuis novembre 2016, l’ambassade possède un centre consulaire régional, qui propose tous les services consulaires requis et accorde la protection consulaire aux Suisses de passage en Russie, en Ouzbékistan et au Bélarus.

En 2018, l’Ambassade de Suisse a délivré 20'000 visas.

Historique des relations bilatérales

Après les guerres napoléoniennes, la Russie a œuvré en faveur d’une Suisse neutre et indépendante. En 1814, le Tsar Alexandre 1er envoyait pour la première fois un émissaire auprès de la Diète fédérale. Les relations diplomatiques entre les deux pays ont été rompues en 1923 à la suite de la Révolution russe, puis rétablies après la Seconde Guerre mondiale (1946). Elles se sont intensifiées depuis la signature d’un protocole d’entente en 2007. L’annexion, en 2014, de la péninsule ukrainienne de Crimée en violation du droit international ainsi que les cyberattaques et les activités d’espionnage dirigées par les services de renseignements russes contre des institutions suisses, qui ont été dévoilées en 2018, ont néanmoins pesé sur les relations bilatérales avec la Russie. La Suisse aborde ces problèmes ainsi que d’autres enjeux dans un dialogue ouvert avec la Russie.

Russie, Dictionnaire historique de la Suisse