Sporting Chance Forum

22.11.2019

Oratore: Segretaria di Stato, Pascale Baeriswyl

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Il y a à peine deux ans, à quelques pas d’ici, les actrices et les acteurs de la plateforme Mega Sporting Events (MSE) s’engageaient à tout mettre en œuvre pour créer un Centre pour le Sport et les Droits de l’Homme.

Le voici devenu une réalité « de briques et de mortier » que nous sommes orgueilleux d’accueillir ici à Genève. Pourtant le Centre ne devait pas être un but en soi. Il est un moyen d'élargir encore davantage la participation à notre effort collectif pour les droits humains dans le sport grâce à la contribution de toutes les parties prenantes à travers le monde.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Nous vivons une année tumultueuse marquée notamment par le réveil de peuples luttant pour le climat, la démocratie, la liberté d’expression et l’égalité, partout dans le monde.

C’est dans ce contexte que la pratique du sport en tant que véhicule de réalisation des droits humains et surtout de l’égalité de genre s’est manifestée à travers des moments dramatiques mais aussi de remarquables réussites.

Laissez-moi mentionner trois exemples :

1) Il y a peu, le 1er octobre 2019, une ligue de football féminin a été créée pour la première fois au Soudan, suite au soulèvement populaire qui a vu la chute du régime de Omar al-Bashir.

Sara Edward et ses coéquipières, récemment filmées dans ‘Khartoum Offside’, ont voulu construire un rêve: celui de mettre sur pied une équipe soudanaise pour la Coupe du Monde féminine de football. Cela montre que malgré les obstacles dus aux traditions, à la religion et à la politique, les liens créés par le sport ont une force positive phénoménale. Celle-ci est reflétée dans les expressions de lutte pour la démocratie et l’égalité dans le monde.

2) Le drame de Sahar Khodayari, la ‘dame bleue’, qui s’est immolée après avoir été arrêtée pour avoir simplement voulu assister à un match de football en Iran a déclenché un mouvement de soutien qui a enfin ouvert les portes des stades aux spectatrices femmes.

3) Le cas de Hakeem Al-Araibi, que nous avons l’honneur d’accueillir ici, a suscité une mobilisation internationale. Pour Craig Foster, journaliste sportif et ancien footballeur australien, la lutte pour la libération d’un jeune homme s’est transformée dans une lutte pour toutes les personnes méritant un traitement humain, surtout les réfugiés.

L'action collective est l'épine dorsale de l’impact du travail du Centre pour le respect des droits humains dans le contexte du sport.

Le pouvoir positif des peuples unis par des causes communes est plus fort que les expressions à caractère raciste, homophobe ou sexiste qui affectent ponctuellement le bon déroulement de manifestations sportives. Ces expressions sont minoritaires et il faut justement les isoler tout en promouvant l’éducation et les modèles positifs.

Ces évènements ont marqué la première année d’existence du Centre.

Celui-ci a su capter l’air du temps et catalyser les actions collectives en faveur des droits humains dans le sport, en particulier pour les personnes directement affectées, comme l’ont témoigné l’engagement international pour Hakeem, celui pour un accès permanent des femmes aux stades en Iran ou encore contre les abus commis contre les femmes footballeuses d’Afghanistan.

Il a aussi su se positionner en tant que Centre d’expertise, en partageant les leçons apprises pour l’intégration des droits humains dans les processus de candidature de grands évènements sportifs et en diffusant les outils développés par tous les acteurs.

En devenant un point de référence global il est en train de gagner la légitimité nécessaire pour avoir un impact et apporter des réponses applicables aux défis des droits de l'homme dans le sport.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Nous sommes heureux d’avoir pu accueillir encore une fois, en Suisse, une étape du Sporting Chance Forum, rendez-vous annuel qui nous permet de faire le point sur la mise en œuvre des Sporting Chance Principles.

Je constate avec plaisir et avec orgueil que le saut de qualité annoncé lors du dernier passage du peloton du SCF en 2017 dans notre pays est désormais une réalité. 

L'un des objectifs clés du Forum était de mobiliser un plus grand nombre d'organismes sportifs à s'engager en faveur des droits humains en rendant ceux-ci plus accessibles et en les expliquant dans un langage qui leur est familier. Il s’agissait aussi de renforcer l’engagement des Etats du sud, notamment en Afrique comme nous l’a montré l’exemple des consultations sur les droits de l’enfant et le sport à Kigali.

Ces objectifs continueront de guider nos actions.

En tant que pays-hôte de plusieurs dizaines d’importantes fédérations sportives internationales nous sommes conscients de notre responsabilité particulière.

A l’issue de ce rendez-vous annuel, nous constatons que beaucoup d’idées pratiques ont été partagées et nous aimerions que toutes les organisations sportives saisissent cette opportunité de traduire les Sporting Chance Principles dans la réalité. Nous souhaitons travailler encore plus avec elles afin de contribuer à la réalisation de leurs engagements, au bénéfice du plus grand nombre, y compris les personnes les plus vulnérables.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

J’aimerais pour terminer rendre hommage à Mary et Mary. Sous le leadership éclairé de Mary Robinson nous avons pu écarter nos doutes et hésitations et donner forme à une structure pour travailler vers un monde où le sport et les droits de l’homme seront complètement alignés. Sous le guide déterminé de notre capitaine d’équipe Mary Harvey nous sommes convaincus que le Centre sera un puissant catalyseur pour la réalisation de la pleine puissance positive du sport.

Le gouvernement suisse restera à vos côtés en tant qu’hôte et allié.

Pour le sport, pour les droits humains, pour notre futur !

Je vous remercie