Valables le:
Publiés le: 15.01.2020

La description de la situation a été actualisée. Les recommandations restent valables: les voyages à destination de l'Irak sont déconseillés. Il est déconseillé de se rendre dans la région du Kurdistan pour des voyages touristiques et tout autre voyage qui ne présente pas un caractère d'urgence.


Conseils aux voyageurs - Irak

Situation générale

Les voyages à destination de l'Irak sont déconseillés.
Il est déconseillé de se rendre dans la région semi-autonome du Kurdistan pour des voyages touristiques et tout autre voyage qui ne présente pas un caractère d'urgence (provinces de Dahuk, Erbil, Souleimaniye).
Voir plus bas.

Il n’y a pas de représentation suisse en Irak. Les citoyens suisses qui décident voyager en Irak malgré les recommandations du DFAE, doivent être conscients que, selon la situation, il est très difficile pour la Suisse, voire impossible, de porter assistance à ses ressortissants en cas d’urgence.

La situation reste confuse et la sécurité n'est pas assurée. Le risque élevé d’enlèvement (pouvant entraîner la mort) par des groupes terroristes ou criminels concerne aussi bien les irakiens que les étrangers. Exemples:

  • en décembre 2018, environ 20 personnes ont été enlevées dans les provinces de Kirkouk et Salaheddine.
  • en octobre 2017, trois hommes d’affaires libanais ont été enlevés près de l’aéroport de Bagdad.
  • mi-janvier 2017, trois ressortissants des États-Unis ont été enlevés à Bagdad.

Le général Qassem Soleimani a été tué le 3 janvier 2020 lors d’une frappe aérienne menée par les États-Unis à Bagdad. En guise de riposte, l’Iran a lancé le 8 janvier 2020 des missiles sur les bases aériennes d’Aïn al-Assad et d’Erbil. D'autres incidents de ce genre sont possibles.

Les attentats à la bombe et d’autres actes de terrorisme font des victimes et des blessés quasi-quotidiennement. Selon l’ONU, en Iraq, plus de 900 civils ont été tués en 2018 et environ 1670 ont été blessés. Les attaques visent entre autres les autorités locales, les forces de sécurité, les manifestations, les marchés, les lieux de culte et les restaurants. Des tirs répétés de roquettes et de grenades ont eu lieu dans la zone verte de Bagdad.

Des attentats contre des institutions étrangères sont également possibles. Exemples:

  • en juin 2019, un attentat suicide perpétré à Bagdad a tué au moins dix personnes et en a blessé une trentaine.
  • en mai 2019, la déflagration de plusieurs engins explosifs dans le centre de Kirkouk a fait quatre morts et une douzaine de blessés.

Prenez également en considération la rubrique terrorisme et enlèvements.
Terrorisme et enlèvements

Le gouvernement irakien a déclaré en décembre 2017 que la lutte contre le groupe extrémiste «État islamique» (EI) avait pris fin. Cependant, des combats isolés contre des groupuscules de l’EI sont toujours en cours dans la région de Mossoul et dans les provinces d’Al-Anbar, de Ninive, de Diyala, de Kirkouk et de Salaheddine. Par endroit, les (anciennes) zones de combat sont fortement minées.

Des manifestations contre le gouvernement ont lieu dans tout le pays depuis octobre 2019. Plus de 300 personnes ont perdu la vie et plus de 5400 ont été blessées lors des débordements et affrontements violents qui ont opposé des manifestants aux forces de l’ordre. Les forces de l’ordre tirent à balles réelles pour disperser les manifestants.
Le 31 décembre 2019, des manifestants ont pris d’assaut l’ambassade américaine à Bagdad et ont mis feux aux bâtiments.


Régionsemi-autonomedu Kurdistan (provinces de Dahuk, Erbil, Souleimaniye)

Il est déconseillé de se rendre dans la région semi-autonome du Kurdistan pour des voyages touristiques et tout autre voyage qui ne présente pas un caractère d'urgence.

Dans les régions frontalières avec la Turquie et l’Iran,des positions de rebelles kurdes sont régulièrement bombardées. Il y existe également le risque de mines et de bombes non explosées. Le général Qassem Soleimani a été tué le 3 janvier 2020 lors d’une frappe aérienne menée par les États-Unis à Bagdad. En guise de riposte, l’Iran a lancé le 8 janvier 2020 des missiles sur la base aérienne d’Erbil, qui abrite également des troupes américaines. D'autres incidents de ce genre sont possibles.

Le risque d’attentats est réel. En juillet 2019, deux personnes ont été assassinées dans un restaurant à Erbil.

Si vous devez vous rendre au Kurdistan pour des motifs impérieux, prenez en considération les informations et recommandations ci-après.

  • renseignez-vous, avant et pendant le voyage, dans les médias ou par le biais d’une personne locale de confiance sur les conditions de sécurité actuelles;
  • effectuez les voyages aller et retour en avion;
  • faites-vous accompagner d’une personne de confiance connaissant les lieux et suivez ses conseils;
  • respectez les consignes des autorités locales;
  • évitez lesrégions frontalières avec les provinces d’Al-Anbar, Ninive et Salahhedine.
  • évitez les régions frontalières avec l’Iran, la Turquie et la Syrie.

Adresses utiles

United Nations Iraq

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Amman, Jordanie
Helpline DFAE 

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.