Programme Redevabilité


Le Programme Redevabilité vise à créer un environnement où les organisations de la société civile, les citoyens et les médias interagissent avec les pouvoirs publics pour offrir de meilleurs services de base aux populations. Son approche consiste à renforcer à la fois la demande et l’offre de la redevabilité au niveau local et national dans une démarche de complémentarité avec les programmes DDC et les initiatives des autres partenaires techniques et financiers.

Pays/région Thème Période Budget
Bénin
Governance
État de droit - démocratie - droits de l’homme
Décentralisation
01.04.2014 - 31.12.2020
CHF  6’100’000
Contexte

Le cadre juridique et institutionnel pour la promotion de la gouvernance existe, mais dans la réalité, l’existence de textes clairs ne se traduit pas systématiquement par leur respect, ni par les responsables des pouvoirs publics, ni par les citoyens. Ces dernières années, le contexte national de la gouvernance s’est détérioré, caractérisé par l’absence de transparence, de redevabilité dans la gestion des affaires publiques et l’érosion de la confiance entre les citoyens et leurs dirigeants.

Objectifs

Le renforcement de l’ancrage politique de la démocratie à travers le respect et l’expression de la citoyenneté a favorisé l’accès des populations à de meilleurs services socioéconomiques.

Groupes cibles

Les citoyens, hommes, femmes et jeunes, les groupes marginalisés (77'000 directement touchés par les actions du programme et 7mio de citoyens informés par les radios, sur une population totale estimée à 10.6mio) ; les réseaux d’organisations de la société civile au niveau national et leurs démembrements à la base (plus de 941 organisations membres des trois faitières partenaires du programme) ; les ministères sectoriels et les collectivités territoriales. La Justice, le Parlement et l’Autorité Nationale de Lutte contre la Corruption pour des actions pilotes.

Effets à moyen terme
  1. Les responsables publics et les acteurs de la société civile appliquent les mesures de redevabilité et de lutte contre la corruption et celles-ci améliorent les services socioéconomiques délivrés aux populations ;
  2. La réalisation et la diffusion d’émissions utiles et de qualité sur la redevabilité, par les médias, notamment les radios de proximité, induisent des changements de comportement des responsables publics, des acteurs de la société civile et des citoyens ;
  3. Les citoyens connaissent et exercent leurs droits et devoirs en matière de redevabilité grâce aux mécanismes d’éducation civique mis en place aux niveaux local et national ;
  4. Les parties prenantes du programme sont renforcées en matière de redevabilité et d’éducation civique.
Résultats

Principaux résultats attendus:  

  • Les acteurs de la société civile et les services publics ont instauré des mécanismes de redevabilité au niveau local et national.
  • Les citoyens sont formés sur leurs droits et devoirs et mènent des initiatives de promotion de la citoyenneté.
  • Les radios de proximité produisent et diffusent des émissions utiles et pertinentes sur la redevabilité et l’éducation civique et informent sur les évènements importants de la gestion des affaires publiques au niveau local et national.
  • La participation des citoyens aux émissions interactives s’est accrue.


Principaux résultats antérieurs:  

L’intervention de la DDC à travers le programme d’Appui au Secteur de la Gouvernance Locale (ASGoL) a permis la structuration de la société civile au niveau local, contribuant ainsi à l’amélioration de la gouvernance participative et à la reddition des comptes des élus, etc. Les femmes conseillères communales ont acquis une plus grande crédibilité auprès de leurs électeurs avec des microprojets communautaires financés par ASGoL. L’appui à douze radios communautaires, grâce à un autre programme de la DDC, initialement prévu pour informer les populations rurales, a progressivement permis de développer des expériences en matière de promotion de la citoyenneté et de la démocratie. Des acteurs et mécanismes de gouvernance ont été également soutenus au niveau national et ont permis par exemple de procéder au recensement général de la population et au recensement des citoyens en âge de voter dans le cadre des élections. Tous ces processus ont contribué au renforcement des bases de la démocratie béninoise. 


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
  • Central State of South East


Autres partenaires

Pays-Bas, Union Européenne, Ambassade de la Belgique

Coordination avec d'autres projets et acteurs

Programmes DDC (ASGoL, futur programme d’appui au FADeC, programme Renforcement des Capacités des Femmes – RECAFEM Gouvernance Locale : services de santé) ; Programme participation citoyenne de l’Ambassade des Pays-Bas ; Programme appui à la société civile de l’Union Européenne ; Délégation de Fonds de l’Ambassade de la Belgique.

Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF    6’100’000 Budget suisse déjà attribué CHF    5’837’491
Phases du projet Phase 2 01.06.2020 - 31.05.2024   (Phase en cours)

Phase 1 01.04.2014 - 31.12.2020   (Active)