Valables le:
Publiés le: 25.08.2023

Ces conseils pour les voyages ont été publiés avec des modifications marginales. L’appréciation de la situation reste valable de manière inchangée.


Conseils pour les voyages - Côte d'Ivoire

Ces conseils pour les voyages correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

Il est vivement conseillé de consulter également les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique Focus figurant ci-dessous. Ces informations font partie intégrante des conseils pour les voyages.

Situation générale

La situation est marquée par des tensions sociales et politiques. Les grèves, manifestations et barrages routiers peuvent s'accompagner de violences, par exemple à l’occasion des élections.

Dans l’éventualité de barrages routiers, les personnes en voyage n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile pour l’Ambassade de Suisse à Abidjan – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées.

Le risque d’attentats existe à tout moment dans l'ensemble du pays, malgré le renforcement des mesures de sécurité du gouvernement. Particulièrement dans le nord et le nord-est, il existe un risque élevé d’attaques terroristes et d'enlèvements à caractère terroriste. Ce risque ne peut être totalement exclu dans d'autres régions rurales du pays. Faites preuve de vigilance, en particulier dans les lieux publics comme les marchés, les gares routières, les églises, dans les environs de représentations diplomatiques ou de bâtiments du gouvernement, lors d'événements et dans les endroits fréquentés par les personnes de nationalité étrangère, tels que des centres commerciaux modernes et des plages.

La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Avant et pendant le voyage, informez-vous au travers des médias et par le biais de votre tour-opérateur sur la situation sécuritaire actuelle. Tenez-vous à l'écart des manifestations et rassemblements de foule de tout genre et conformez-vous au directives des autorités locales (couvre-feu, etc.). 

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones précises.

Nord et nord-est du pays
Des bandes armées et des groupes terroristes sévissent au Mali et au Burkina Faso. Il existe le risque qu'ils commettent des attentats, des attaques armées et des enlèvements du côté de la frontière ivoirienne. Par exemple, en juin 2021, la détonation d'un engin explosif près de Tehini, dans la zone frontalière avec le Burkina Faso, a tué ou blessé plusieurs membres des forces de sécurité. En mars 2021, plusieurs personnes ont été tuées ou blessées lors d'une attaque contre un poste de sécurité de l'armée ivoirienne à Kafolo, à la frontière avec le Burkina Faso. Ce risque existe également à la frontière avec le Ghana. En février 2022, plusieurs personnes ont été tuées ou blessées lors d’une attaque sur le checkpoint Pinda-Boroko dans le district du Zanzan, proche de la frontière avec le Ghana.
Il est déconseillé de se rendre dans les districts de Denguélé et de Savanes ainsi que dans la moitié nord du district de Zanzan (y compris le parc national de la Comoé).

Moitié sud du district de Zanzan
Des tensions intercommunautaires latentes existent qui éclatent sporadiquement en conflits locaux violents. Avant et pendant un voyage dans la partie sud du district de Zanzan, informez-vous auprès d’une personne de contact locale et/ou auprès des autorités locales sur la situation sécuritaire actuelle, et faites preuve d’une prudence particulière. 

Ouest et zone frontalière avec le Libéria
Dans cette région des bandes armées et des brigands sont actifs. En dépit des mesures de sécurité accrues, le risque d’agression ne peut être écarté. En octobre 2021, dans le département de Duékoué (district de Montagnes), des personnes ont été tuées ou blessées lors d'attaques contre un poste de police et contre un poste militaire. Des tensions latentes entre différents groupes de population se traduisent sporadiquement par des affrontements violents lors desquels des personnes sont tuées ou blessées. Lors de voyages dans les districts Montagnes, Sassandra-Marahoué et Bas-Sassandra, faites-vous accompagner d’une personne connaissant les lieux et vérifiez au préalable avec elle les conditions de sécurité.

Criminalité

Le taux de criminalité est élevé. Des agressions et tentatives d’extorsion sont possibles. Il est notamment recommandé d’observer les précautions suivantes:

  • le taux de criminalité peut fortement varier d'une ville ou d'un quartier à l'autre. Renseignez-vous sur place sur la situation et, en particulier, sur les quartiers à éviter auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du personnel de l'hôtel ;
  • prêtez attention à l'aspect sécuritaire lors du choix de votre hébergement ;
  • tout déplacement en dehors des agglomérations dès la tombée de la nuit jusqu’à l’aube sont à éviter en raison de l’activité de bandes criminelles armées ;
  • gardez les vitres de votre véhicule relevées et les portières verrouillées ;
  • ne portez pas sur vous des objets de valeur (montre, bijoux, etc.) ou de grosses sommes d'argent ;
  • utilisez avec prudence votre carte de crédit; les abus sont fréquents;
  • en cas d'agression, n'opposez aucune résistance, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence ;
  • faites preuve de prudence envers des personnes dont vous feriez la connaissance sur Internet. Il arrive que des criminels se fassent passer pour des personnes en quête de contacts amicaux ou professionnels, afin d'attirer des gens dans le pays. Une fois arrivés, ils peuvent les menacer, voire les enlever, dans le but de leur soutirer de l'argent.

La cybercriminalité est très répandue dans la région. Des escroqueries en provenance d’Afrique de l’Ouest se produisent régulièrement. Les auteurs usent de toutes sortes de motifs pour inciter leurs victimes par e-mail à effectuer des versements d’argent ou des avances de fonds. Souvent, il s'agit d'intentions frauduleuses, lorsque:

  • une personne, invoquant une situation d’urgence médicale ou autre (agression à main armée, placement en détention, problèmes avec les autorités, problème de visa, etc.) vous demande de lui transférer de l’argent au plus vite ;
  • il vous est demandé de communiquer vos coordonnées bancaires au motif d’un héritage ou d’un transfert d’argent à votre profit;
  • vous recevez des offres promettant un gain d’argent important ;
  • vous recevez par courrier postal des pièces justificatives ayant l’apparence de documents officiels. Il s’agit souvent de documents falsifiés.

Faites preuve de prudence vis-à-vis des personnes dont vous feriez la connaissance sur Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur ces agissements sur le site Internet de la Prévention Suisse de la Criminalité.

Des actes de piraterie sont fréquents dans les eaux ivoiriennes et dans le Golfe de Guinée. Consultez les informations spécifiques:
Risques maritimes et piraterie

Transports et infrastructures

En dehors des grands axes, le réseau routier est parfois en très mauvais état. La conduite dangereuse et les véhicules mal entretenus augmentent considérablement le risque d’accidents. Il est déconseillé d’effectuer des déplacements interurbains la nuit.

Il arrive que les passages de frontières soient temporairement fermés sans préavis, par ex. afin d’endiguer la propagation de maladies. Informez-vous auprès des autorités locales ou directement auprès des postes-frontières.

Dispositions légales particulières

Bien que les prescriptions en la matière soient relativement floues, il est recommandé d’éviter de prendre des photos de toute installation militaire ainsi que des forces de l’ordre.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison.

Les procédures de poursuite judiciaire ou d’enquête policière sont différentes de celles en vigueur en Suisse: il faut s’attendre à de longs délais d’attente et tenir compte des us et coutumes locaux. Les services d’un avocat local bien choisi ou d’une avocate locale bien choisie sont dans ces cas absolument nécessaires.

Les conditions de détention sont précaires.

Risques naturels

De mai à novembre, il faut s’attendre à de fortes pluies. Ces intempéries peuvent provoquer des inondations et des glissements de terrain, pouvant endommager les infrastructures. La circulation peut s’en trouver temporairement perturbée.

Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements ainsi que les instructions des autorités locales.

Soins médicaux

En dehors d’Abidjan, les soins médicaux ne sont que partiellement assurés. Les hôpitaux exigent un payement d’avance (argent liquide) avant de commencer un traitement.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou l'importation de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous avant le départ auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur le sujet et sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par le personnel médical et les centres de vaccination.
Liens voyages

Remarques particulières

Portez toujours votre passeport sur vous afin de pouvoir prouver votre identité lors des fréquents contrôles de personnes (Checkpoints).

Adresses utiles

Prescriptions douanières: Douanes de Côte d’Ivoire

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Abidjan

Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils pour les voyages du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est de fournir des indications utiles pour la planification d'un voyage. Toutefois, le DFAE ne peut être tenu responsable ni de la préparation ni du déroulement du voyage.
 
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils pour les voyages ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.