Relations bilatérales Suisse–Egypte

Les relations entre la Suisse et l'Égypte reposent sur une longue tradition. L'Égypte a depuis toujours joué un rôle essentiel dans le commerce entre la Suisse d'un côté et le Proche-Orient et l'Afrique de l'autre. En 1909 déjà, la Suisse y a ouvert une représentation commerciale.

Points clés des relations diplomatiques

La qualité des relations entre les deux pays se traduit par la conclusion de plusieurs accords couvrant de nombreux domaines: indemnisation des intérêts suisses (1964), protection des investissements (1973), double imposition (1987), transports aériens (1995) et entraide judiciaire (2000). L'accord de libre-échange entre l'Égypte et l'Association européenne de libre-échange (AELE), signé le 27 janvier 2007, est entré en vigueur en 2008. Un nouvel accord sur la promotion et la protection des investissements a été conclu en 2012. En janvier 2013, les deux pays ont signé un accord cadre bilatéral sur la coopération et l'aide humanitaire, lequel est entré en vigueur en novembre 2014.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

L'Égypte est un partenaire important de la Suisse en Afrique et plus particulièrement dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

En 2019 et 2020, l'Égypte a été le plus grand partenaire commercial de la Suisse en Afrique. La Suisse est le dixième partenaire commercial de l'Égypte. En 2019, le volume total des échanges entre les deux pays a atteint 1,3 milliard CHF. Par rapport à 2018, le volume total des échanges a augmenté de 14,2 %, avec une augmentation significative des exportations suisses vers l'Égypte (+24,7 %).  

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE

 Informations par pays, Secrétariat d’Etat à l’économie SECO

Coopération dans les domaines de l’éducation et de la formation, de la recherche et de l’innovation

Les chercheurs et artistes originaires d'´Égypte peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) afin d’obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers

Coopération au développement et aide humanitaire

La Suisse a un programme de coopération au développement économique avec l’Egypte depuis plus de 40 ans (1979). L'Égypte est un pays prioritaire pour la coopération internationale de la Suisse.

Après la révolution du 25 janvier 2011, la Suisse a élargi son soutien à l'Égypte et s’est engagée depuis lors dans trois domaines clés :  

  • Processus démocratiques et droits de l'homme
  • Développement économique et emploi
  • Migration et protection 

L'actuelle stratégie de coopération suisse 2017-20 pour l'Égypte repose sur ces trois piliers. Dans ce cadre, la Suisse soutient l'Egypte par le biais de programmes et de projets bilatéraux, multilatéraux et régionaux. Actuellement, il existe des projets de coopération dans divers domaines tels que la migration, la création d'emplois, la promotion du secteur privé et des réformes macroéconomiques, la stabilisation de la croissance démographique, les déchets et la gestion de l'eau. Le budget indicatif pour la période 2017-2020 est de 86 millions de francs et est mis en œuvre par le SECO, la DDC, le Secrétariat d’Etat incl. la DPDH et le SEM dans le cadre d'une approche «Whole of Government».

Le nouveau programme de coopération pour la période 2021-24 est actuellement en cours d'élaboration. Il sera aligné sur la stratégie de coopération internationale 2021-2024 et sur la stratégie MENA 2021-2024. Le nouveau programme est axé sur quatre priorités communes : l'État de droit, l'emploi, les migrations et le changement climatique. Les projets des partenaires WOGA contribuent à ces priorités. Les domaines thématiques (gouvernance et droits de l'homme, croissance et revenus, migration et protection) seront maintenus. La Suisse va accroître son engagement en faveur de la création d'emplois et de la formation professionnelle, en accordant une attention particulière à la participation des jeunes, des femmes et des migrants. L'engagement financier de la Suisse restera plus ou moins le même.

Paix et droits de l’homme

Dans le cadre de cette stratégie de coopération, en ce qui concerne le premier volet, la Suisse soutient la documentation des violations des droits de l’homme, la mise en réseau et le renforcement des capacités d’organisations locales notamment actives dans la lutte contre la torture et la justice pénale arbitraire, de même que la mise en œuvre d’un processus de dialogue et de consultation entre les autorités et la société civile.

Coopération au développement et aide humanitaire

Coopération internationale

Stratégie de coopération suisse en Afrique du Nord 2017-2020

Stratégie de coopération Égypte 2017–2020

Stratégie Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA), EDA

Coopération et développement économique en Egypte, SECO

Compte Twitter de l'Ambassade de Suisse en Égypte

Echanges culturels

La Suisse et l'Égypte cultivent des échanges culturels intenses dans plusieurs domaines, dont ceux, notamment, de la musique, du théâtre et du cinéma. C'est au Caire que la fondation culturelle suisse Pro Helvetia a ouvert en 1988 sa première antenne à l'étranger. Quant à l'Institut suisse d'architecture et d'archéologie du Caire, il a ouvert ses portes en 1949. En 2017, la Suisse a commémoré les 200 ans de découverte des temples d’Abou Simbel par l’explorateur suisse J.L Burckhardt. L’application téléphonique Swiss Trail, a été lancée en 2018 et réunit 20 monuments d'influence suisse au Caire. Chaque année, des films suisses sont diffusés lors de manifestations cinématographiques tel que le CIFF, le Panorama of the European Film ou l’Ismailia International Film Festival.

Les Suisses en Egypte

Fin 2020, 1389 ressortissants suisses résidaient en Égypte.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a participé à d'importantes étapes du chemin qui a conduit l'Égypte vers l'indépendance. Ainsi, en 1923, Lausanne accueille une conférence de paix durant laquelle la République turque renonce à tous ses droits à l'égard de l'Égypte. En 1924, la Suisse reconnait l'indépendance de l'Égypte et un traité d'amitié est signé en 1934.

En 1935, la Suisse ouvre au Caire une chancellerie qui se transforme en mission en 1945, puis en ambassade en 1957. Grâce à sa neutralité, la Suisse a représenté les intérêts de plusieurs États en Égypte pendant la Seconde Guerre mondiale et dans les décennies suivantes. Aujourd'hui, la Suisse représente encore les intérêts de l'Iran en Égypte (depuis 1979).