Relations bilatérales Suisse–Liban

Le Liban est un partenaire important de la Suisse au Moyen-Orient. Les relations bilatérales entre la Suisse et le Liban sont traditionnellement bonnes et se sont nettement intensifiées ces deux dernières années. En août 2018, Alain Berset, alors président de la Confédération, a effectué une visite présidentielle au Liban.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse et le Liban ont signé en 2016 un protocole d’entente prévoyant la tenue régulière de consultations politiques. Compte tenu de la situation intérieure du Liban et de son contexte régional, la Suisse s’engage principalement dans le domaine de l’aide humanitaire.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

La Suisse et le Liban ont lancé un programme bilatéral de coopération économique lié à la signature d’un accord entre l’Association européenne de libre-échange (AELE) et le Liban. Ce programme vise à renforcer les normes économiques intérieures afin d’augmenter la qualité des produits libanais à l’exportation.

Les principales exportations de la Suisse vers le Liban incluent des pierres et des métaux précieux, des articles de bijouterie et des produits pharmaceutiques. De même, les importations suisses en provenance du Liban concernent essentiellement des pierres et des métaux précieux ainsi que des articles de bijouterie et d’horlogerie.

Promotion commerciale, Switzerland Global Enterprise SGE

Coopération en matière d’éducation, de recherche et d’innovation

Les institutions académiques suisses et libanaises ont conclu de nombreux partenariats et accords de coopération dans des domaines aussi variés que l’ingénierie, la gestion hôtelière ou les soins hospitaliers. La Suisse est une destination d’études très prisée des Libanais.

Les chercheurs et artistes libanais peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers SEFRI

Promotion de la paix et sécurité humaine

La Suisse s'engage en faveur de la démocratisation et de la coexistence pacifique. À cette fin, elle soutient les processus de réforme avec le gouvernement et travaille en étroite collaboration avec les organisations de la société civile et les défenseurs des droits de l'homme. Parmi les résultats concrets, on peut citer l'adoption de stratégies nationales de prévention de l'extrémisme violent et de mesures de coexistence pacifique entre les communautés d'accueil et les réfugiés au Liban. La Suisse est également attachée à l'indépendance de la justice, à la réforme du secteur de la sécurité et au traitement du passé.

Coopération au développement et aide humanitaire

La stratégie de coopération régionale avec le Moyen-Orient guide l’engagement de la Suisse pour les années à venir et met l’accent sur la maîtrise des effets de la crise syrienne. Depuis le déclenchement de cette dernière en 2011, la Suisse a consacré plus de 438 millions de francs à l’aide humanitaire et au renforcement de la résilience des populations en détresse (état: fin 2019). Ces fonds ont été alloués pour moitié au soutien et à la protection des personnes précarisées en Syrie et pour moitié à l’aide aux pays limitrophes les plus touchés par la vague de réfugiés (Jordanie, Liban, Irak et Turquie).

Coopération au développement et aide humanitaire

Échanges culturels

Les deux pays entretiennent des échanges culturels intenses. Le partage d’une langue commune en est un véhicule important. Chaque année, la Suisse prend part au Salon du livre francophone de Beyrouth ainsi qu’à la fête de la francophonie. Les échanges d’artistes visuels et de musiciens sont également encouragés. La Suisse participe également chaque année au Festival du cinéma européen au Liban.

Les Suissesses et les Suisses au Liban

Fin 2018, plus de 1500 ressortissants suisses vivaient au Liban, dont la plupart étaient binationaux.

Historique des relations bilatérales

Le «Grand Liban» a été créé en 1920 sous protectorat français. Il a obtenu son indépendance en 1943. La Suisse a ouvert en 1934 un consulat à Beyrouth, transformé en légation en 1949, puis en ambassade.

Depuis 1948, la Confédération soutient les réfugiés palestiniens et d’autres victimes de la violence dans la région par l’intermédiaire des Nations Unies et du Comité international de la Croix-Rouge. Bien que l’Ambassade de Suisse eut été fermée provisoirement à plusieurs reprises durant la guerre civile (notamment dès 1988 et rouverte en 1995), la Suisse a offert ses bons offices durant cette période et soutenu activement la «Conférence pour le dialogue au Liban» (à Genève en 1983 et à Lausanne en 1984).

Liban, Dictionnaire historique de la Suisse