Relations bilatérales Suisse–Turquie

Les relations entre la Suisse et la République de Turquie sont étroites et diversifiées. Elles se caractérisent par un dialogue politique de haut niveau mené à intervalles réguliers et par des relations économiques et commerciales suivies. L’importante diaspora turque installée en Suisse crée des passerelles entre les deux pays.

Points clés des relations diplomatiques

La dernière visite d'un ministre turc des affaires étrangères en Suisse a eu lieu le 23 mars 2017.

Les relations entre la Suisse et la Turquie se sont notablement resserrées depuis 2008 et les visites de haut niveau se sont multipliées. La première visite en Turquie d’un président de la Confédération (Pascal Couchepin) remonte à 2008. Abdullah Gül est le premier président turc à avoir effectué une visite en Suisse, en 2010. Des consultations politiques menées à un rythme annuel au niveau du secrétaire d'État, des consultations consulaires (depuis 2009) ainsi que des rencontres régulières permettent d'aborder des questions liées à la coopération policière, à la migration, à la lutte contre le terrorisme et au secteur énergétique.

Banque de données des traités internationaux

Gouvernement de la Turquie

 

Coopération économique

En signant l’accord du 3 mars 1988 concernant la protection des investissements ainsi que l’accord contre les doubles impositions, en vigueur depuis le 1er janvier 2013, les deux pays se sont dotés d’instruments adéquats pour réglementer leurs échanges économiques

En 2018, le volume des échanges commerciaux se montait à environ 5,2 milliards de francs. Le volume des investissements suisses en Turquie représentait 2,6 milliards de francs en 2017; ce montant comprenait la création de 15’810 emplois. En 2017, la Suisse figurait au huitième rang des investisseurs internationaux en Turquie.

La Turquie est une importante destination touristique. En 2018, plus de 222’000 ressortissants suisses l'ont visitée.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise SGE

Informations par pays, Secrétariat d’État à l’économie SECO

AFC: Informations spécialisées Turquie 

Coopération en matière d’éducation, de recherche et d’innovation

En matière de recherche, la Suisse et la Turquie coopèrent essentiellement au titre du Programme-cadre de recherche de l’UE, auquel les deux pays sont associés. Actuellement, des équipes de recherche suisses et turques sont impliquées dans 68 coopérations, dans le cadre du huitième programme-cadre de recherche de l’UE (Horizon 2020). Du point de vue thématique, leurs travaux se concentrent sur l’alimentation, les biotechnologies, les infrastructures de recherche ainsi que les technologies de l’information et de la communication.

La Turquie bénéficie également de bourses d’excellence de la Confédération suisse (CFBS). Depuis 1961, des chercheurs turcs ont obtenu 170 bourses pour un séjour de recherche, un doctorat ou un post-doc.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse destinées aux chercheurs et artistes étrangers, SEFRI

Coopération au développement et aide humanitaire

Le montant total de l'aide humanitaire que la Suisse fournit depuis 2011 aux personnes touchées par la crise syrienne dépasse 421 millions de francs (projets menés en Syrie, au Liban, en Irak, en Jordanie et en Turquie). Près de 4 millions de réfugiés, pour la plupart originaires de Syrie, vivent en Turquie. Dans le cadre de ses efforts visant à résoudre la crise des réfugiés, la Suisse soutient, à travers une enveloppe de 7,4 millions de francs octroyée pour la période 2015-2019, différents projets menés en Turquie par des organisations internationales et non gouvernementales ainsi que la mise en place de l’autorité turque compétente en matière de migration.

Engagement de la Suisse en Syrie et dans la région

Les Suisses en Turquie

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 4620 ressortissants suisses vivaient en Turquie fin 2018.

Historique des relations bilatérales

La première représentation (légation) de l’Empire Ottoman à Berne a été ouverte en 1899. Les premiers contacts officiels entre la Suisse et la République de Turquie ont été noués en 1923, en marge de la Conférence de paix de Lausanne.

C'est en 1925 que le premier représentant d’Ankara a remis ses lettres de créances. La même année, la Suisse et la Turquie ont conclu un traité d’amitié. Elles ont établi des relations diplomatiques en 1928, quand la Suisse a ouvert une légation à Istanbul. Cette représentation diplomatique a été transférée à Ankara en 1937 et élevée au rang d'ambassade en 1957.

En 1926, la Turquie a repris pratiquement à l’identique le code civil et le code des obligations suisses. De plus, deux traités d’une importance primordiale pour la Turquie ont été signés en Suisse: le Traité de paix de Lausanne, considéré comme l’acte de naissance de la Turquie moderne, et la Convention de Montreux de 1936, par laquelle la Turquie s’est vu accorder la pleine souveraineté sur les détroits des Dardanelles et du Bosphore. Ces traités ont contribué à créer des liens étroits entre les deux pays. En 2008, la Suisse a offert à la Turquie la table sur laquelle avait été signé le Traité de Lausanne.

Turquie, Dictionnaire historique de la Suisse

Documents diplomatiques de la Suisse, Dodis