Développement des chaînes de valeur – Pour un meilleur accès aux marchés locaux, régionaux et mondiaux

Actuellement, 80% du commerce mondial de marchandises passent par des chaînes de valeur, organisées autour d’une division du travail et qui couvrent toutes les étapes d’un produit, de sa fabrication à sa consommation. La DDC aide les producteurs de pays en développement et en transition à mieux se positionner au sein des chaînes de valeur. Ces derniers peuvent ainsi affirmer leur présence sur les marchés et améliorer leur création de valeur.

Priorités de la DDC

La DDC utilise l’approche théorique du développement des chaînes de valeur pour analyser les possibilités d’accès au marché des producteurs des pays partenaires et identifier les obstacles à l’intégration ainsi que les potentiels. L’observation d’une chaîne de valeur dans sa globalité permet de mieux appréhender les conditions de la concurrence et l’intégration structurelle des activités économiques et, partant, de déceler des potentiels de marché prometteurs, qui seront ensuite développés grâce à des mesures incitatives appropriées.

À cet égard, la DDC met l’accent sur le développement de chaînes de valeur locales et régionales, auxquelles peuvent notamment participer des paysans pauvres ainsi que des petites et moyennes entreprises. Elle assiste ses partenaires par les moyens suivants:

  • amélioration de la transparence des marchés grâce, notamment, à l’analyse des chaînes de valeur et à l’amélioration de l’accès à l’information relative à l’évolution des marchés;
  • promotion des associations de producteurs et instauration de contacts commerciaux;
  • aide au développement de réseaux de petites et très petites entreprises et à leur participation aux marchés locaux, régionaux et mondiaux;
  • mise en place et développement de prestations concurrentielles pour des projets d’investissement, améliorations techniques, gestion de la qualité et programmes de qualification;
  • conseil aux autorités étatiques et à l’économie privée dans le domaine de l’évolution et de la régulation des marchés et de l’instauration de normes de qualité.

Contexte

L’augmentation du produit social brut mondial profite principalement aux pays et régions dont les entreprises parviennent à intégrer les chaînes de valeur locales, régionales et mondiales. Ces entreprises exploitent les marchés ainsi que les avantages de coûts et de spécialisation et tirent les leçons des processus d’innovations technologiques. Dans les pays en développement, de nombreux producteurs sont soit exclus des chaînes de valeur, soit en situation de ne proposer que des produits locaux à faible valeur ajoutée – typiquement des produits agricoles.

Défis actuels

Les paysans pauvres ainsi que les petites et moyennes entreprises ont souvent des difficultés à tirer profit des chaînes de valeur locales, régionales et internationales, car ils ne disposent pas d’informations sur la formation des prix ni de relations avec des acheteurs nationaux et internationaux. Il existe aussi souvent des obstacles au commerce qui défavorisent tout particulièrement les acteurs les plus pauvres au sein des chaînes de valeur. Outre le soutien aux producteurs, il est souvent nécessaire d’intervenir en divers endroits de la chaîne de valeur et de favoriser le développement de meilleures prestations et d’un meilleur cadre légal.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 4 de 4

  • 1

Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest (PACBAO)

01.07.2016 - 30.06.2023

L’élevage et les marchés des produits animaux contribuent à l’intégration régionale et à la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest. La Suisse soutient la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le secteur privé de la région afin de fluidifier les échanges des produits animaux entre les 15 Etats plus le Tchad. La finalité est d’accroitre le revenu des éleveurs, développer des emplois surtout pour les femmes et les jeunes et favoriser une transhumance apaisée dans la région.


Seeds and Access to Markets Project (SAMP) Phase 3

01.12.2015 - 28.02.2022

The project contributes to increased food and nutrition security of smallholder farmers by improving availability of and access to adequate quantities of quality seeds and planting material of suitable and diversified crop varieties. This enables smallholder farmers to produce enough food to sustain themselves, their communities, and earn higher incomes. The project strengthens national and local farmer-led institutions, supports community seed and commodity production and strengthens seed and commodity distribution networks.


Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage au Mali – PASEM

01.12.2014 - 30.06.2022

Malgré son importance dans l’économie, l’environnement et les sociétés (agro)pastorales, l’élevage rencontre plusieurs contraintes dont la faible productivité, l’insécurité foncière, la faible organisation des acteurs et une forme de marginalisation sociale des éleveurs. La DDC souhaite valoriser les immenses potentialités de l’élevage en renforçant l’approche chaine de valeurs orientée vers le développement des marchés et des acteurs du secteur privé, favorisant la prise en compte des pauvres, des femmes et des jeunes.


Objet 1 – 4 de 4

  • 1