Valables le:
Publiés le: 11.03.2019

Ces Conseils aux voyageurs ont été modifiés: il est désormais déconseillé de se rendre dans la plaine du Ruzizi pour les voyages de tout genre.
Toujours valable: il est déconseillé de se rendre au Burundi pour des voyages touristiques et tout autre voyage qui ne présente pas un caractère d'urgence


Conseils aux voyageurs – Burundi

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Il est déconseillé de se rendre au Burundi pour des voyages touristiques et tout autre voyage qui ne présente pas un caractère d'urgence.

Suite à la crise politique qui persiste au Burundi, la situation reste tendue et confuse. Elle peut évoluer rapidement pour des raisons futiles. Une dégradation de la situation sécuritaire est possible, notamment en rapport avec les élections législatives et présidentielles en 2020.

Malgré une légère baisse, des actes violents ne cessent de faire de nouveaux morts et blessés sur tout le territoire; elles peuvent également toucher des personnes non impliquées. Exemples:

  • en février 2019 à Bujumbura, un conducteur de taxi-vélo a été tué à bout portant par balle d’un policier.
  • en août 2018, des soldats ont tué par balle plusieurs orpailleurs illégaux dans la province de Cibitoke.
  • en juin 2018, un attentat a fait deux morts et plusieurs blessés dans la province de Gitega.
  • en avril 2018, des individus non identifiés ont commis un attentat contre un bistrot dans la province de Gitega faisant deux morts et plusieurs blessés.
  • en août 2017, plusieurs personnes ont été blessées lors d'une attaque contre un restaurant à Gitega.
  • en août 2017, deux attentats contre deux cafés à Buyenzi ont fait un mort et de nombreux blessés.
  • en août 2017, un attentat à Muyinga a fait plusieurs morts et blessés.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu. Parmi les cibles potentielles d’attaques terroristes figurent les installations publiques et touristiques ainsi que les grands rassemblements de foule comme, par exemple, les marchés animés, les centres commerciaux, les transports publics (trafic routier et aérien), les évènements sportifs ou culturels, les boîtes de nuit, les hôtels internationaux de bonne renommée et les restaurants prisés.

La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Si vous devez impérativement vous rendre dans le pays, informez-vous auprès des autorités locales sur les conditions de sécurité prévalant dans les régions où vous comptez vous rendre et sur l’état des voies de communication. Faites-vous accompagner par une personne de confiance connaissant le pays et voyagez uniquement le jour. Tenez-vous à l'écart des manifestations et des rassemblements de foule de tout genre car le risque d’affrontements violents est élevé. Conformez-vous aux directives des autorités locales (p.ex. couvre-feux).

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Plaine du fleuve Ruzizi: Des affrontements armés y ont régulièrement lieu, particulièrement dans la région frontalière. Dans une attaque armée à Ruhagarika, près de la frontière avec la République démocratique du Congo, de nombreux villageois ont été tués. Il est déconseillé de se rendre dans la plaine du Ruzizi pour les voyages de tout genre.

Parcs nationaux: Aussi dans les parcs nationaux situés dans les autres provinces, la situation demeure incertaine. Observez les mêmes précautions que dans les autres parties du pays.

Pendant la guerre civile, les rebelles et le gouvernement ont eu recours aux mines. Les mines et les restes explosifs de guerre représentent un danger résiduel sur une grande partie du territoire. Il est de ce fait recommandé de s'en tenir aux routes les plus fréquentées et de s'informer auprès des autorités locales et/ou de la population.

Criminalité

La possession et l’utilisation d’armes à feux et d’autres armes sont courantes. Il existe le risque de vols, d’attaques armées et d’effractions. Il est notamment recommandé d’observer les précautions suivantes:

  • Ne portez sur vous aucun objet de valeur (montres, bijoux).
  • Déplacez-vous uniquement en voiture, soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la capitale. Verrouillez les portes et fermez les fenêtres de la voiture.
  • Evitez tout déplacement la nuit, soit à pied, soit en voiture.
  • En cas d'agression, n'opposez aucune résistance, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence, y compris l'homicide.

La justice et les forces de sécurité ne sont guère fiables.

Transports et infrastructures

Le risque d’accidents est élevé en raison de l’état partiellement médiocre des routes, de véhicules mal entretenus, du comportement imprévisible des usagers de la route et de la présence sur la chaussée d’animaux errants. Ne voyagez que de jour. Pendant la saison des pluies (octobre à mai) diverses rues sont impraticables. Consultez les prévisions météorologiques.
Météo Burundi

Des barrages routiers ont été mis en place par l’armée et les milices sur l’ensemble du territoire.

Parfois, il y a des pénuries d’approvisionnement en carburants.

Il arrive que, dans certaines zones, les communications téléphoniques mobiles et l’accès à Internet soient temporairement bloqué.

Dispositions légales particulières

Les actes à caractère homosexuel sont punissables. Il est interdit de photographier l'aéroport ou des installations militaires.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont durement réprimées.

Les conditions de détention sont précaires.

Particularités culturelles

Souvenez-vous que la population reste traumatisée par le souvenir de la guerre civile. Dans vos contacts avec la population, faites preuve de respect et de tact. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter.

Soins médicaux

Les soins médicaux ne sont pas assurés. Les hôpitaux exigent une garantie financière avant de traiter les patients (payement d’avance). Les services médicaux d’urgence sont pratiquement inexistants. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner hors du pays (Europe o Nairobi, Kenya).

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police à Bujumbura: 17 (dans les régions: 110, 113, 114)
Protection civile: 113
Police routière: 118

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Nairobi, Kenya
Agence consulaire à Bujumbura
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.