Relations bilatérales Suisse–Yémen

La Suisse gère au Yémen un vaste programme d’aide humanitaire et soutient le processus de paix dirigé par l’ONU.

Points clés des relations diplomatiques

Depuis 1990, les deux pays ont conclu des accords portant sur le trafic aérien, la coopération technique et la réduction de la dette. Aujourd’hui, leurs relations se concentrent sur l’aide humanitaire fournie au Yémen et les bons offices assurés par la Suisse pour soutenir le processus de paix dirigé par l’ONU.

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise SGE

Coopération au développement et aide humanitaire

La stratégie de coopération de l’Aide humanitaire de la DDC pour les années 2017 à 2020 prévoit un budget global de quelque 54 millions de francs et se concentre sur les thèmes prioritaires de l’eau, de la sécurité alimentaire et de la protection de la population civile. Aux côtés de la Suède et de l’ONU, la Suisse a organisé à Genève, en 2017, 2018 et 2019, trois conférences de haut niveau des donateurs humanitaires en faveur du Yémen.

Coopération au développement et aide humanitaire

Les Suisses et les Suissesses au Yémen

Fin 2018, la communauté suisse au Yémen comptait huit membres.

Historique des relations bilatérales

Avant l’unification du Yémen en 1990, la Suisse avait reconnu aussi bien le Yémen du Nord (en 1948) que le Yémen du Sud (en 1967) et entretenait des relations diplomatiques avec les deux pays (depuis 1972 avec le Yémen du Nord et 1973 avec le Yémen du Sud). Aujourd’hui, les intérêts de la Suisse au Yémen sont représentés par son ambassade à Mascate. Les affaires consulaires relèvent, pour leur part, de la compétence de l’Ambassade de Suisse à Riyad. Quant au Yémen, il dispose d’une ambassade en Suisse à Genève.

Yémen, Dictionnaire historique de la Suisse 

Dodis, documents diplomatiques suisses