Division politique de sécurité

Les activités de la DPS se situent à l’interface entre sécurité intérieure et extérieure. Par son travail, la division contribue à sauvegarder les intérêts suisses en matière de sécurité nationale et internationale. 

Sections: 

  • Dans le cadre de la politique de sécurité extérieure, la Section Sécurité internationale s’occupe de questions de sécurité internationale et soutient la direction du Département dans les organes de la politique de sécurité de la Confédération (Groupe Sécurité [GS] de la Confédération; Délégation du Conseil fédéral pour la sécurité [Délséc]). Elle travaille sur des tendances et des défis en matière de politique de sécurité ainsi que sur les menaces pesant sur la Suisse, et elle suit à cet égard les évolutions pertinentes dans les régions prioritaires. La Section Sécurité internationale est attentive aux évolutions au sein des organisations de sécurité européennes importantes comme l’OTAN, l’OSCE et l’UE, et formule les positions adoptées par la Suisse à l’égard de ces dernières. Conjointement avec les services compétents du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), elle représente les intérêts suisses dans le cadre du Partenariat pour la paix, le programme de l’OTAN pour la coopération avec les États partenaires euro-atlantiques, et soutient les projets correspondants. La Section Sécurité internationale se situe à l’interface entre politique étrangère et sécurité intérieure et contribue à la cohérence de la mise en œuvre de la politique de sécurité de la Suisse sur les fronts intérieur et extérieur. Dans ce cadre, elle gère l’interface DFAE-SRC pour le compte du DFAE.

  • La Section Maîtrise des armements, désarmement et non-prolifération traite des questions de maîtrise des armements, de désarmement et de non-prolifération dans le domaine des armes de destruction massive nucléaires, chimiques et biologiques et des systèmes vecteurs ; elle s’occupe également de certains aspects de la maîtrise des armements conventionnels et de la sécurité dans l’espace. Elle coordonne, en collaboration avec d’autres unités au sein et en dehors du DFAE, les positions adoptées par la Suisse dans des enceintes ou des organisations internationales et des conférences d’États parties, par exemple dans le cadre de la conférence du désarmement à Genève de la Première Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), du Traité pour la non-prolifération des armes nucléaires (RNP) et des instances de contrôle des exportations. 

  • La Section Contrôles à l’exportation et services de sécurité privés est l'autorité chargée de mettre en œuvre la Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l’étranger et de mener les procédures administratives qui y sont définies. Elle travaille au sein du DFAE à l'élaboration de la politique concernant les services de sécurité privés. Cette section participe au niveau international au dialogue sur les normes nationales et internationales applicables aux entreprises militaires et de sécurité privées. Elle entretient les contacts avec les autorités compétentes, assure la communication avec la branche et publie des informations destinées au public. La section coordonne également les prises de position du DFAE relatives aux marchés passés avec l’étranger qui concernent le matériel de guerre et les biens industriels qui relèvent de la loi sur le contrôle des biens.  

Services:      

  • Le Service Documentation politique du DFAE enregistre et archive les rapports politiques adressés par les représentations à la centrale et publie le périodique «Politorbis» consacré à des thèmes de politique étrangère. Il établit le calendrier des évènements de politique étrangère, qui paraît chaque semaine. 

Bureau de l'Envoyé spécial pour la politique étrangère et de sécurité commune relative au cyberspace (EDA Cyber)

Les nouvelles technologies et la multiplication des réseaux mondial y offrent des opportunités à la Suisse, mais posent également de nouveaux risques pour la sécurité, l'économie et la société. Un cyberespace ouvert, libre, sécurisé et fondé sur des règles est donc d'une importance stratégique pour la Suisse. Le Bureau de l'Envoyé spécial pour la politique étrangère et de sécurité relative au cyberspace veille, par une coopération étroite et ciblée avec divers acteurs au sein et en dehors de l'administration fédérale, à ce que la Suisse puisse se positionner avec succès sur le plan international dans le domaine de la cybernétique et des nouvelles technologies. En outre, le Bureau contribue à créer des conditions cadres optimales pour la Suisse en tant que lieu de développement et d'utilisation responsable des nouvelles technologies et en tant que lieu de discussion et de négociation dans ce domaine.

À cette fin, le Bureau a les tâches suivantes :

  • Il dirige et façonne la délégation cyber de la Suisse
  • Il assure un positionnement cohérent de la Suisse
  • Il représente efficacement les intérêts de la Suisse dans les instances internationales
  • Il identifie les nouvelles tendances et les nouveaux défis numériques et leur importance pour les intérêts suisses