Début de la page

Relations bilatérales Suisse–Myanmar

En octobre 2012, la Suisse a ouvert une ambassade à Yangon et a lancé une stratégie de coopération au Myanmar 2013-2017, qui a été révisée et prolongée jusqu’en 2023. Jusqu’en 2020, les deux pays ont renforcé leurs relations en matière de développement, de commerce et de politique. Après la prise de pouvoir par les militaires le 1er février 2021, les contacts avec les autorités de facto ont été limités et les programmes de coopération au développement et d’aide humanitaire ont été adaptés.

Points clés des relations diplomatiques

Depuis l’ouverture de l’ambassade en 2012, la Suisse a soutenu le processus de transition et de paix ainsi que le développement socio-économique du Myanmar. Jusqu’en 2020, les deux pays ont tenu régulièrement des consultations politiques. Des réunions de haut niveau ont également été organisées périodiquement. En septembre 2014, le président U Thein Sein a été le premier chef d’État birman à se rendre en Suisse pour une visite officielle.

Le 1er février 2021, les militaires ont pris le pouvoir au Myanmar, mettant brutalement fin à une décennie d’ouverture politique et économique. Depuis, le pays est plongé dans une grave crise politique, économique, sociale et humanitaire.

La Suisse a fermement condamné la prise de pouvoir par les militaires et a cessé toute coopération financière et technique avec le gouvernement militaire. Elle appelle également à la reprise du processus démocratique.

La Suisse reste présente au Myanmar. Au cours de l’année dernière, son engagement a beaucoup évolué pour tenir compte des nouvelles réalités. Ainsi, le portefeuille de la stratégie de coopération a été adapté et encore plus axé sur les besoins fondamentaux de la population et la réduction des conflits. En outre, des partenariats ont été développés avec des prestataires de services ethniques, la société civile, les Nations Unies et le secteur privé.

Pour 2022, l’accent sera mis sur la réponse aux besoins humanitaires, le renforcement de la résilience de la population locale, la réduction de la violence et la promotion du dialogue. Les activités déployées dans les domaines de la diplomatie, de l’aide humanitaire, de la coopération au développement et de la promotion de la paix concourront à réaliser ces objectifs. 

Le Centre consulaire régional à Bangkok (Thaïlande) est compétent pour toutes les affaires consulaires.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

En mai 2012, la Suisse a levé la plupart des sanctions qui avaient été introduites suite à des violations des droits de l’homme. L’embargo sur les biens d’armement et de répression a toutefois été maintenu. En 2018, préoccupé par les violations systématiques des droits de l’homme, le Conseil fédéral a de nouveau durci les sanctions à l’encontre du Myanmar. En réaction à la prise de pouvoir par l’armée le 1er février 2021, le Conseil fédéral a également prononcé des sanctions financières et de voyage à l’encontre des personnes et des conglomérats économiques contrôlés par l’armée, conformément aux décisions de l’UE. 

En 2020, la Suisse a exporté pour 14 millions de CHF de marchandises vers le Myanmar, principalement des produits pharmaceutiques et horlogers. Pendant cette période, le volume des importations suisses depuis le Myanmar (principalement des textiles, des pierres et des métaux précieux) a atteint près de 140 millions de francs. Avec le coup d’État militaire du 1er février, les échanges économiques auront tendance à diminuer.

Mesures à l'encontre du Myanmar, SECO

Promotion du commerce Switzerland Global Enterprise, SGE

Coopération en matière d'éducation, de recherche et d’innovation

Les chercheurs et artistes du Myanmar peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers, SEFRI

Promotion de la paix et sécurité humaine

Depuis 2012, la Suisse dispose d'un conseiller en sécurité humaine au Myanmar, qui est responsable d’un programme de promotion de la paix et de la sécurité humaine. Dans le cadre de ce programme, la Suisse soutient des processus qui aident les parties au conflit à gérer pacifiquement le conflit ou à réduire la violence, qui encouragent le dialogue et renforcent le respect des droits de l’homme.

La Suisse travaille directement avec les parties concernées et les soutient dans les négociations de cessez-le-feu et de paix. Grâce à sa tradition de médiation impartiale, elle est acceptée par toutes les parties. Si nécessaire, la Suisse collabore avec des experts externes ou des tiers.

Depuis la prise de pouvoir par les militaires le 1er février 2021, la Suisse maintient le contact avec toutes les parties afin d’identifier les possibilités de règlement pacifique du conflit et de réduction de la violence, et d’exhorter les militaires à reprendre le dialogue et à revenir au processus démocratique. 

Coopération au développement et aide humanitaire

La présence au Myanmar de l’Aide humanitaire de la Direction du développement et de la coopération remonte à 1994. Depuis 2012, la Suisse est engagée au Myanmar dans des activités de coopération au développement, d’aide humanitaire, de promotion de la paix et de diplomatie. Son action est détaillée dans le programme de coopération suisse au Myanmar 2019-2023. Le programme se concentre sur les domaines suivants :

  • Paix, gouvernance et protection des plus démunis
  • Formation professionnelle et développement du marché
  • Santé

Les thèmes transversaux sont l’égalité des sexes, la bonne gouvernance ainsi que la réduction des risques de catastrophe et l’adaptation au changement climatique. Depuis la prise de pouvoir des militaires le 1er février 2021, le programme de coopération a été davantage axé sur les besoins fondamentaux de la population.

Coopération internationale

Les Suisses et les Suissesses au Myanmar

Fin 2021, 82 Suisses vivaient au Myanmar, selon la Statistique des Suisses de l’étranger.

Historique des relations bilatérales

Né de l’unification de plusieurs royaumes au 11e siècle, le Myanmar (Birmanie) s’est trouvé sous l’autorité britannique de 1824 à 1948. Au lendemain de son indépendance, le nouvel État est immédiatement reconnu par la Suisse. Le Myanmar et la Suisse entretiennent des relations diplomatiques depuis 1956. De 1957 à 1965, la Suisse disposait d’un consulat honoraire dans la capitale Rangoun (aujourd’hui Yangon). En réponse à l’ouverture du pays et à la transition démocratique, la Suisse a ouvert une ambassade à Yangon en 2012.

Birmanie (Myanmar), dictionnaire historique de la Suisse

Dernière mise à jour 29.03.2022

+41 800 24-7-365 / +41 58 465 33 33

La Helpline DFAE fait office de guichet unique pour toute question ayant trait aux services consulaires.

365 jours par année – 24h/24

helpline@eda.admin.ch

Skype: helpline-eda

Fax +41 58 462 78 66

vCard Helpline DFAE (VCF, 5.7 kB)

Twitter

Appel gratuit depuis l’étranger avec Skype: helpline-eda

Un message d'erreur apparaîtra si l'application Skype n'est pas installée sur votre ordinateur ou smartphone. Dans ce cas, veuillez tout d’abord procéder à son installation en cliquant sur le lien suivant: télécharger Skype