Valables le:
Publiés le: 09.04.2019

Chapitre Criminalité: Joignez-vous de préférence à un groupe pour vos excursions à Colón (également dans le port) et faites-vous accompagner d'un guide local digne de confiance.


Conseils aux voyageurs – Panama

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Le pays est stable. La prudence est toutefois de mise si vous vous trouvez à proximité d’une manifestation, car des actes de violence isolés sont possibles. Les autorités peuvent décréter des couvre-feux à court terme dans les régions concernées.

Des grèves et des barrages routiers peuvent survenir et causer des perturbations du trafic local et des retards. Le cas échéant, les voyageurs doivent se renseigner sur place sur des routes alternatives ou attendre que la situation se normalise. Prévoyez de ce fait suffisamment de temps pour vos déplacements.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu au Panama non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Province de Darién: Des bandes criminelles, la guérilla et les paramilitaires colombiens ainsi que la mafia de la drogue opèrent dans cette région frontalière avec la Colombie; le risque d'enlèvements et d'autres agressions violentes est élevé. Il est déconseillé de se rendre dans la province de Darién.

Criminalité

Il arrive que les vols, agressions et cambriolages s'accompagnent de violences. Les risques sont plus importants dans le centre-ville de Colón et dans quelques quartiers de Panama City, en particulier dans les quartiers de Chorillo, Curundú et Río Abajo. Des affrontements violents entre des bandes de trafiquants de drogue peuvent parfois aussi affecter des personnes non impliquées.

Il est notamment recommandé d'observer les précautions suivantes:

  • À Colón et à Panama City, renseignez-vous auprès de vos connaissances, de vos partenaires d’affaires ou du personnel de l'hôtel sur la situation locale et les quartiers réputés sûrs.
  • Joignez-vous de préférence à un groupe pour vos excursions à Colón (également dans le port) et faites-vous accompagner d'un guide local digne de confiance.
  • Evitez de vous promener dans les quartiers défavorisés.
  • Ne portez pas sur vous d'objets de valeur (montre, bijoux, etc.) ni de grosses sommes d'argent.
  • Déposez vos papiers dans le coffre de l'hôtel et gardez sur vous une photocopie du passeport (avec la page comportant le tampon du visa d'entrée).
  • Une prudence particulière est de mise dans les bus et les gares routières, car des pickpockets y sont souvent actifs.
  • Empruntez des taxis jaunes disposant d'une licence ou les taxis de l'hôtel. À l’aéroport international Tocumen, vous pouvez commander des taxis avec licence à la station de taxi située dans le hall d'arrivée. Insistez en tout cas pour qu’aucun autre passager ne monte à bord. N’utilisez pas non plus de taxis collectifs.
  • Faites preuve d'une méfiance de bon aloi si des inconnus ou des personnes que vous ne connaissez que vaguement (y compris des jeunes) vous proposent leur aide, pour trouver un taxi par exemple. Ils travaillent souvent avec des malfaiteurs.

Transports et infrastructures

La section de la route panaméricaine reliant la ville de Panama à la frontière du Costa Rica ainsi que les routes principales sont en bon état. Toutefois, hors des grands axes, de nombreuses routes ne sont pas goudronnées et se trouvent dans un état qui laisse parfois à désirer. La mauvaise signalisation des travaux routiers et l'entretien technique insuffisant de nombreux véhicules (y compris des voitures de location) augmentent les risques d'accident.

En cas d'accident, il faut éviter de déplacer les véhicules jusqu'à l'arrivée de la police, car cela peut être interprété comme une reconnaissance de culpabilité.

La frontière entre le Panama et la Colombie ne peut être franchie qu’à pied ou en bateau. Il n’y a aucune route entre le Panama et la Colombie. Veuillez vérifier avec les gardes-frontières les heures d'ouverture en vigueur.

Dispositions légales particulières

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison (pouvant aller jusqu'à 15 ans).

La justice panaméenne fonctionne de manière lente. Elle peut même se montrer arbitraire, notamment dans des cas de prolongations de garde à vue. Les avocats ne portent pas toujours l’attention attendue aux cas qui leurs sont confiés.

Les conditions de détention sont précaires: cellules surpeuplées, mauvaise aération, absence de climatisation, mauvaises conditions d'hygiène, alimentation insuffisante, etc.

Risques naturels

Le Panama se situe dans une zone sismique. Outre les dévastations causées sur la terre ferme, les tremblements de terre et les éruptions volcaniques aux Caraïbes peuvent aussi provoquer des raz-de-marée.
Pacific Tsunami Warning Center PTWC

De fortes pluies peuvent provoquer des inondations et des glissements de terrain, et endommager les infrastructures. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement. De mai à novembre, le pays connaît des ouragans occasionnels.
Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.
Hidrometeorología
Organisation météorologique mondiale (OMM)

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités.

Soins médicaux

A l'extérieur des grandes villes, les soins médicaux ne sont pas toujours assurés. Les hôpitaux exigent une garantie financière avant de traiter les patients (carte de crédit ou paiement d’avance).

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéro d’urgence (général) : 911

Dispositions douanières du Panama: Autoridad Nacional de Aduanas

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Centre consulaire regional à San José, Costa Rica
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.