Début de la page

Communiqué de presse, 11.09.2020

Le Conseil fédéral a fixé cet été les priorités pour l'Assemblée générale de l'ONU. Lors de sa réunion du 11 septembre 2020, il a été informé de la consultation des commissions de politique extérieure (CPE). L’une des quatre priorités est la lutte mondiale contre les effets de la pandémie de COVID-19. En raison de cette pandémie, les réunions organisées à l’occasion de l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ONU fin septembre se dérouleront principalement en ligne. La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et le conseiller fédéral Ignazio Cassis représenteront la Suisse.

En juin 2020, le Conseil fédéral a décidé des priorités pour la 75e session de l’Assemblée générale de l'ONU, qui débute en septembre. Sur la base de sa stratégie de politique extérieure 2020-2023 et des quatre priorités thématiques qui y sont définies (paix et sécurité, prospérité, durabilité et transition numérique) et dans l’optique de sa candidature à un siège au Conseil de sécurité pour la période 2023-2024, la Suisse s’est fixé les quatre priorités suivantes :

Lutte contre les effets de la pandémie de COVID-19: le monde entier est confronté à de grands défis en raison de la pandémie de COVID-19. La Suisse se mobilise pour que la réponse de l’ONU se fonde sur des connaissances scientifiques et qu’elle bénéficie avant tout aux personnes qui subissent de plein fouet les effets de la pandémie.

Réformes de l’ONU: pour être en mesure de relever les défis actuels avec succès, l’ONU doit être efficace et performante. La Suisse continue donc à soutenir les réformes du secrétaire général de l’ONU ainsi que leur mise en œuvre. L’accent est mis principalement sur les activités de terrain.

Cybersécurité et gouvernance numérique: les développements dans ce domaine comportent à la fois des risques et des opportunités pour l’être humain et pour la société. L’ONU est une plateforme appropriée pour les discussions intergouvernementales. La Suisse participe donc aux processus de l’ONU sur la cybersécurité, la cybercriminalité et la gouvernance numérique. À cet égard, elle défend le principe d’applicabilité du droit international dans l’espace numérique.

Genève internationale: la Suisse est l’État hôte de nombreuses organisations internationales. Conformément au message adopté en 2019, l’objectif est de renforcer ce rôle afin de positionner la Genève internationale comme centre de gouvernance mondiale pour les thématiques importantes de demain.

La Suisse entend poursuivre son action dans les domaines dans lesquels elle est engagée de longue date. Ainsi, dans le domaine de la paix et de la sécurité, elle œuvre en faveur de la prévention des conflits et participe dans cette optique à divers processus. La session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU sur la corruption en fait partie. Dans le domaine du développement durable, l’engagement de la Suisse en faveur de la lutte contre le changement climatique et de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 reste une priorité. La Suisse estime à cet égard que la collecte de données fiables est essentielle pour pouvoir mesurer les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable. Cet aspect revêt un intérêt particulier pour la Suisse dans la mesure où elle organisera le prochain Forum mondial des Nations Unies sur les données à Berne, lequel a dû être reporté à 2021 en raison de la pandémie. Dans le domaine des droits de l’homme, la Suisse focalise son action cette année sur la liberté d’expression, de réunion et d’association, sur la lutte contre la peine de mort et sur les droits des femmes.

Les commissions de politique extérieure ont été consultées sur les priorités de la Suisse pour la 75e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Circonstances particulières pour la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU
En temps normal, de nombreux chefs d’État et de gouvernement se rendent à New York pour participer à la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU. C’est pour eux l’occasion de mener des échanges bilatéraux en marge des événements officiels. L’an dernier, près de 150 chefs d’État et de gouvernement étaient présents. En cette période de pandémie, les grands rassemblements et les déplacements entre les pays sont cependant limités. Les États membres de l’ONU ont donc décidé que la semaine de haut niveau se déroulerait principalement en ligne et qu’elle serait prolongée d’une semaine supplémentaire (du 21 septembre au 2 octobre 2020). La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et le conseiller fédéral Ignazio Cassis assureront la représentation virtuelle de la Suisse lors des deux semaines d’ouverture.

Une réunion organisée pour commémorer le 75e anniversaire de l’ONU et à laquelle participera le conseiller fédéral Ignazio Cassis est prévue le 21 septembre. La présidente Simonetta Sommaruga prononcera un discours au nom de la Suisse lors du débat général, qui débute le 22 septembre. Elle participera en outre à des réunions sur la biodiversité, la coopération numérique et les droits des femmes organisées dans le cadre des deux semaines de haut niveau.


Informations complémentaires

A quoi sert l’Assemblée générale de l’ONU et pourquoi la Suisse participe?
75e Assemblée générale de l’ONU: Dossier
Rapport: Priorités de la Suisse pour la 75ème session de l’Assemblée générale de l’ONU
Rapport: Priorités de la Suisse pour la 74ème session de l’Assemblée générale de l’ONU


Contact

Pour plus d'informations:
Communication DFAE
Tél. +41 58 462 31 53
kommunikation@eda.admin.ch


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 28.01.2022

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53