Discussione biennale ad alto livello sulla pena di morte (virtuale) (fr)

23.02.2021

Berna, 23.02.2021 – Discorso del Consigliere federale Ignazio Cassis - Fa stato la versione orale

Oratore: Capo del Dipartimento, Ignazio Cassis

Excellences, Mesdames, Messieurs,

J’ai l’honneur de m’exprimer au nom des d’Etats porteur de la résolution qui a établi ce panel, à savoir la Belgique, le Bénin, le Costa Rica, la France, le Mexique, la République de la Moldavie, la Mongolie, et mon pays, la Suisse. Nos pays s'opposent fermement à la peine capitale partout et en toutes circonstances. Elle constitue une violation grave des droits de l’homme, en particulier du droit à la vie, et porte atteinte à la dignité humaine.

L’échange d’aujourd’hui confirme que la peine capitale n’a aucun effet dissuasif sur la commission ou non d’un acte criminel. La meilleure dissuasion reste la prévention et un système judiciaire indépendant. La peine de mort n’est donc pas un instrument efficace de lutte contre la criminalité, le terrorisme ou l’extrémisme violent.

Mesdames, Messieurs,

Le nombre de pays abolitionnistes ne cesse de croître. Ceci est rėjouissant!

Cette tendance s’est également traduite par le soutien historique à la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies de décembre 2020 qui demande l’établissement d’un moratoire universel sur l’application de la peine de mort.

Dans cet esprit, le groupe d’états au nom duquel je m’exprime continuera à s’engager pour l’abolition universelle de la peine de mort et plus en général le respect des droits de l’homme. En septembre, nous présenterons une nouvelle résolution dans ce sens au Conseil. Je vous remercie.


Indirizzo per domande:

Comunicazione DFAE
Palazzo federale ovest
CH-3003 Berna
Tel. Servizio di comunicazione: +41 58 462 31 53
Tel. Servizio stampa: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editore

Dipartimento federale degli affari esteri